Accueil Livres, Arts, ScènesFilms d'animation & Cinéma Un loup, la bête féroce que l’on porte en soi, sauvage, exclusive

Un loup, la bête féroce que l’on porte en soi, sauvage, exclusive

par Pierre-Alain Lévy

Un film danois réalisé par les étudiants de l’université de Viborg. Il a pour titre anglais Untamed, c’est à dire non domestiqué, sauvage, une clef pour pénétrer les méandres de ce film/ Deux personnages, une frêle jeune fille vit en compagnie d’un homme loup, son père. Un point commun la trompette. On croirait entendre Miles Davis jouer.

L’homme loup est devenu bête, féroce, agressif, effrayant, son regard peut devenir terrible et faire peur. L’atmosphère glauque et de solitude est bien rendu grâce à un parti pris de couleurs. L’action au demeurant se déroule la nuit. Peu d’action ce qui a pour effet de contribuer à susciter cette impression d’angoisse et de peur. On pourrait y voir presque une réminiscence de la Belle et la Bête.

Une métaphore, de l’incommunicabilité, de la solitude, de la détresse, de l’enfermement sur soi mais aussi de la tendresse, c ‘est vers quoi nous conduit l’image finale.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus