Accueil Actualités La société des bibliophiles français, exposition à la BnF

La société des bibliophiles français, exposition à la BnF

par Communiqué musée

La Bibliothèque nationale de France célèbre par une exposition le bicentenaire de la Société des bibliophiles françois, dont elle héberge les archives depuis 1962. Ayant pour vocation initiale la publication et la réimpression d’ouvrages inédits ou rares afin d’entretenir et propager le goût des livres, cette société a joué un rôle majeur dans l’histoire de la bibliophilie française. Documents d’archives, éditions rares et trésors issus de collections publiques et privées permettent aujourd’hui de la (re)découvrir.

Après la Révolution, le bouleversement du monde des collectionneurs de l’Ancien Régime provoque un afflux sans précédent de richesses bibliophiliques sur le marché. Un âge d’or s’ouvre alors pour la communauté des amateurs de livres rares qui s’élargit.


C’est dans ce contexte favorable que se crée en 1820 la Société des bibliophiles françois. Sur le modèle du club à l’anglaise, à l’instar du Roxburghe Club fondé en 1812, elle rassemble des amateurs de livres et des possesseurs de bibliothèques, pour instaurer une tradition de sociabilité et faire connaître des ouvrages inédits ou rares.

Originalité qui mérite d’être soulignée, elle admet d’emblée des femmes en ses rangs. En revanche, les libraires en sont rigoureusement exclus et toute discussion politique est bannie des séances. Initialement composée de huit fondateurs, la société compte quelques années plus tard 24 membres – ou plutôt fauteuils, numérotés comme dans une académie – pour atteindre peu à peu un effectif de 40.

Le projet initial de la Société des bibliophiles françois n’a pas varié depuis deux siècles et s’exprime dans l’article I de ses statuts : « Entretenir et propager le goût des livres, pour publier ou reproduire des ouvrages inédits ou rares, mais surtout pouvant intéresser l’histoire, la littérature ou la langue française, et pour perpétuer dans ses publications les traditions de l’ancienne imprimerie française ». Son activité éditoriale, largement consacrée à la réalisation de splendides fac-similés, allie donc la recherche de la perfection formelle aux exigences de l’érudition.

L’exposition du bicentenaire, organisée à la Bibliothèque de l’Arsenal dans la série des expositions consacrées à la bibliophilie, révèle au public l’histoire et le présent de la société.


Pour la première fois, elle dévoile ses archives qui permettent d’évoquer les figures des grands collectionneurs qui l’ont animée :, Antoine-René de Voyer, marquis de Paulmy puis d’Argenson, le baron Walckenaer, René-Charles de Pixerécourt, la duchesse de Raguse, Charles Nodier, le baron Pichon, Elisabeth de Gramont, Prosper Mérimée, le duc d’Aumale…

Ses publications les plus marquantes sont rapprochées de leurs sources – éditions rarissimes, manuscrits précieux, textes inédits. Surtout, ses membres actuels ont accepté d’ouvrir leurs collections, prêtant quelques-uns de leurs trésors et montrant ainsi la diversité de leurs goûts, de leurs recherches et de leurs choix, dans une tradition toujours vivante et sans cesse renouvelée.

La BnF l’Arsenal

Antoine-René de Voyer
marquis de Paulmy puis d’Argenson

Le marquis de Paulmy (1757-1787) secrétaire d’état à la guerre, au conseil du roi, constitue au milieu du XVIIIe siècle une vaste collection encyclopédique de livres, manuscrits et estampes, ouverte aux savants et gens de lettres sur le site de l’Arsenal, ancienne résidence desgrands maîtres de l’artillerie. Devenue bibliothèque publique en 1797 et réunie à la Bibliothèque Nationale en 1934, la Bibliothèque de l’Arsenal abrite aujourd’hui une collection de plus d’un million de documents touchant à la littérature, à l’histoire et à l’histoire du livre, aux estampes, à la géographie et à la musique. Le site conserve également des fonds spécifiques comme celui des mazarinades, des archives de la Bastille ou d’écrivains modernes ou contemporains (Huysmans, Perec, l’Oulipo).

La BnF I Arsenal est aussi un lieu d’activités et de rencontres culturelles qui propose colloques, conférences et expositions, notamment autour de la thématique des métiers du livre.
Le site a reçu en 2012 le label « Maison des Illustres » du Ministère de la Culture.

Exposition
Pour l’amour du livre : la Société des bibliophiles françois1820 – 2020
6 octobre – 6 décembre 2020
BnF I Arsenal. 1, rue de Sully, Paris IVe
Du mardi au dimanche 12h > 19h Fermeture les lundis et jours fériés. Entrée libre

Conférence du cycle « Les lundis de l’Arsenal »
Lundi 9 novembre 2020
Être bibliophile aujourd’hui
Table ronde avec Gabriel de Broglie, Président de la Société des Bibliophiles françois, Anne-Marie Springer, membre, Jean Bonna, membre, Hubert Lebaudy, membre et Olivier Roussel, trésorier, animée par Olivier Bosc, directeur de la Bibliothèque de l’Arsenal.
L’exposition est exceptionnellement accessible lors de cette soirée.

BnF I Arsenal
18 h 30 – 20 h l Entrée gratuite sur inscription à visites@bnf.fr

Commissariat
Claire Lesage, conservatrice à la Bibliothèque de l’Arsenal, BnF
Fabienne Queyroux, conservatrice à la Bibliothèque de l’Arsenal, BnF

Illustration de l’entête: Détail. Jeux de cartes tarots et de cartes numérales du quatorzième au dix-huitième siècle, représentés en cent planches d’après les originaux publiés par la Société des bibliophiles françois. Paris, imprimerie de Crapelet, 1844.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus