Accueil Livres, Arts, ScènesHistoire La mort du roi aztèque Moctezuma II

La mort du roi aztèque Moctezuma II

par Pierre-Alain Lévy

Le Mexique est un paradis pour les archéologues, de nouvelles fouilles viennent d’apporter d’intéressantes informations sur l’arrivée des Conquistadors. Les restes d’un palais aztèque où l’empereur Moctezuma II a été retenu captif par les Espagnols et tué en 1520 ont été découverts à Mexico, c’est ce que révèle dans une enquête le magazine Live Science.

Ainsi l’on sait que le conquistador espagnol Hernán Cortés, (mandaté par l’empereur Charles le Quint pour conquérir le Mexique) avait pris en otage Moctezuma II (également connu sous le nom de Moctezuma Xocoyotzin, parfois également orthographié Montezuma). Le représentant du roi de Castille l’avait détenu dans son palais dans l’espoir qu’il collaborerait à l’aider à asseoir la souverainté espagnole. Mais le peuple aztèque ne l’entendit pas ainsi et s’est alors rapidement rebellé et a assiégé les conquérants rassemblés dans le palais de Axayácatl.

Les Espagnols ont essayé d’étouffer la rébellion en demandant à Moctezuma II de s’adresser aux rebelles depuis le balcon d’un palais. Rien n’y fit et les rebelles refusèrent d’arrêter leur siège. Finalement l’empereur fut tué dans le feu croisé (1520).
Jusqu’à aujourd’hui, débat dans les sphères académiques mexicaines pour savoir qui des Espagnols ou des Aztèques est responsable de la mort du roi.

Les conquistadors espagnols ont finalement détruit les forces rebelles ainsi que la ville aztèque de Tenochtitlan (où se trouve la ville actuelle de Mexico). Les Aztèques survivants ont été contraints de construire une nouvelle ville sur les ruines de Tenochtitlan. Une maison pour Cortés, qui a également été découverte par les archéologues lors des fouilles, a été construite sur les vestiges du palais.

La réutilisation des sculptures

Les archéologues ont trouvé les restes du palais – qui comprennent des planchers de dalles de basalte qui faisaient peut-être partie d’une place – sous la maison d’un prêteur sur gages du XVIIIe siècle. Parallèlement, ils ont également découvert que les sculptures du palais avaient été réutilisées comme des blocs inclusifs pour construire la maison d’Hernan Cortes.

Ainsi d’une sculpture représentant « un serpent à plumes » qui semble montrer Quetzalcóatl, un dieu qui avait été largement vénéré dans toute la Méso-Amérique pendant des millénaires avant la conquête espagnole. Une autre sculpture qui représente «une coiffe de plumes» semble également provenir du palais et a également été réutilisée pour construire la maison de Cortés.

Représentaion du serpent à plumes Quetzalcóatl

« La découverte du palais et de la maison de Cortès ravive la mémoire de ces événements historiques, cinq siècles plus tard », ont déclaré les archéologues dans le communiqué.

Ils ont fait ces découvertes lors des travaux de fouille menés sous le Nacional monte de Piedad, une fondation fondée en 1775 qui proposait des prêts sur gages et qui visait à faciliter les emprunts pour les pauvres.

Les travaux d’excavation ont été effectués avant les travaux de rénovation du bâtiment. Aujourd’hui, le Nacional monte de Piedad est une fondation à but non lucratif qui effectue un large éventail de travaux caritatifs dans tout le Mexique.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus