Accueil Actualités La nature en bord de mer aux éditions Delachaux et Niestlé

La nature en bord de mer aux éditions Delachaux et Niestlé

par Pierre de Restigné

Pour les vacances à la mer, les éditions Delachaux et Niestlé nous invitent à devenir « apprenant ». J’ai écrit dans Wukali tout le bien que j’ai pensé à la lecture de Le tour de France du littoral, regard d’un géologue de François Michel ( lire l’article), ce  jour, c’est le tour de La nature en bord de mer de Marc Giraud.
Malgré de grandes différences, ce second livre peut être perçu comme le complément du premier. Après la roche, le minéral, voilà le résultat de ces milliards d’années d’évolution de notre terre en général et de notre littoral : la nature, la vie dans tous ses états.

Les oiseaux, les insectes, les fleurs, les oiseaux, les mammifères et autre gastéropodes sont abordés. Certains sont terrestres, d’autres maritimes.

Le bord de mer abordé, et c’est déjà énorme, est celui de la métropole, il faut dire que ceux des outre-mers méritent à eux seuls un autre livre. Soyons sincères, il y a une nette prédominance pour la Méditerranée, surtout au niveau de la vie sous-marine, mais c’est normal du fait de la diversité des espèces qui s’y trouvent et de la beauté de l’ensemble. Pour autant, comme le précise l’auteur, beaucoup d’espèces se trouvent aussi bien dans la mare nostrum que dans la mer du Nord, de façon endémique mais aussi sous les effets du réchauffement climatique.

Ce livre est un vrai guide pour apporter des réponses à certaines questions que tout un chacun se pose comme : « où voir des phoques ? », que faire si on a une piqûre de vive ou de méduse, comment se forme les galets, etc.

De facto, un véritable livre pour la défense de l’environnement, Marc Giraud s’insurge parfois, avec une certaine naïveté contre certaines aberrations comme le nettoyage des laisses (dépôts de débris laissés sur les rivages à la marée haute) qui détruit (et donc appauvrit) toute une vie animale qui, à long terme, finira par appauvrir tout l’écosystème littoral. Une lecture en profondeur, montre bien que l’auteur est contre un certain aménagement du bord de mer pour le tourisme qui est destructeur et non respectueux.

On apprend aussi que les ravage des crèmes bronzantes sur la vie sous-marine sont peu connus mais impressionnants.
S’il est critique, il reconnaît que bien gérée la vie sous-marine peut être créatrice de richesses, comme la politique pour la préservation du mérou en Méditerranée qui permet des plongées thématiques et respectueuses de l’écosystème. Le livre finit d’ailleurs par une liste des principales associations travaillant dans le domaine de la préservation de la mer et de ses littoraux. Je ne rentrerai pas dans une polémique stérile ici autour de certaines d’entre elles qui, dans leur discours et leurs actions parfois d’une grande violence, développent de fait, des théories eugénistes assez nauséeuses.

Alors deux livres fort intéressants La nature en bord de mer et Le tour de France du littoral que nous vous conseillons pour vos lectures de vacances.

Chacun de ces livres permet de découvrir, d’avoir un regard différent sur une nature foisonnante de vie, fragile, belle et que l’on doit respecter. Chacun nous incite à ne pas « bronzer idiot », mais à partir en ballade sur le littoral, et regarder, regarder, ne pas toucher, regarder pour découvrir un monde merveilleux aussi bien sur la bande littoral que dans les eaux.

Le livre La nature en bord de mer de Marc Giraud est illustré par des photographies de Sonia Dourlot, Rémy Dubas et William Duvernoy qui sont d’une grande beauté, certaines de vraies œuvres d’art.

La nature en bord de mer
Marc Giraud

éditions Delachaux et Niestlé. 24€90

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus