Accueil Livres, Arts, ScènesLivres Les Fables de la Fontanel… on en redemande…

Les Fables de la Fontanel… on en redemande…

par Émile Cougut

Vous connaissez Sophie Fontanel, romancière, critique de mode et instagrameuse, voici qu’elle nous livre un texte savoureux, intelligent, léger et somme toute charmant Les Fables de la Fontanel, le sous-titre de son livre nous en présente le contenu, enfin son fil conducteur : « à quoi riment nos vie sexuelles ».

Des fables, avec apostrophes et morales, longues, courtes, écrites dans les règles de l’art. Vingt-deux fables sérieuses pour la plupart, mais toujours avec une pointe d’humour, avec au fil des pages des tournures de phrases quelque peu désuètes. On comprend sans mal le principal inspirateur de l’auteure, Jean de la Fontaine qui a commis, ne l’oublions pas, une quantité non négligeables de fables et de contes en vers quelque peu libertins.

A l’inverse de son génial prédécesseur, il n’y a pas d’animaux, aucune fable animalière dont le but est de caricaturer, de dénoncer les vices et les travers des humains.

Nous sommes loin de cette démarche, toutes les fables mettent en scène une femme, sûrement elle, du moins pour certaines. En quelque sorte, Sophie Fontanel met en vers dans ses fables des expériences vécues.

C’est plus direct que de passer par des animaux. Et parfois plus « cru ». Pas eu niveau des images, loin de là, pas une trace du début de l’ombre de la pornographie, non c’est essentiellement au niveau des morales, que Sophie Fontanel va « droit à l’essentiel » : « Rien n’est jamais grave/ Jusqu’à ce qu’un jour on en bave », ou encore « Car on va vite à critiquer/ Tout ce qu’on ne peu plus niquer. »

Voilà 22 fables dont les titres résument parfaitement leur contenu : « La fable de l’homme qui saoulait tout le monde avec ses clichés » (sur les femmes), « la fable du producteur qui croyait vraiment tout possible » (sujet d’actualité avec le mouvement «  me too »), ou encore : « la fable de la très mauvaise perdante. » Que des sujets d’actualités, que des sujets sur la profondeur de la nature humaine.

On connaissait bien Sophie Fontanel comme journaliste, blogueuse, romancière, elle nous montre, pour notre plus grand plaisir, qu’elle est aussi fabuliste.

Les fables de la Fontanel
Sophie Fontanel
éditions Robert Laffont 10€

Illustration de l’entête: capture d’écran MY TF1

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus