Steve Cutts WUKALI

Steve Cutts, punchy et corrosif

par Pierre-Alain Lévy

Pour une fois commençons par la fin en citant la dernière phrase de ce film d’animation de Steve Cutts «  Vous ne savez jamais ce que vous avez que dès lors c’est passé» ( You never know what you‘ve till it’s gone!) au demeurant une phrase qui fait tilt pour un public anglo-saxon .

Steve Cutts travaille à l’acide, mais pas n’importe lequel, celui qui est utilisé par l’artiste pour réaliser une eau-forte! Corrosif oui, à la manière d’un caricaturiste et d’un pamphlétaire et ses dessins ont beaucoup de force et d’efficacité démonstrative ! Steve Cutts l’un des réalisateurs dont nous avons présenté le plus de films The walk home, Keep the streets empty for me , Happiness, Mobile world

Napoléon disait « faites-moi un dessin plutôt qu’un long discours ». Ainsi les dessins de Steve Cutts sont percutants et vont à l’essentiel. Il a même inventé une expression, un mot-portemanteau « mockumentary » construit sur mock/ se moquer et documentary/ documentaire.

On serait presque tenté (confinement peut-être oblige), de trouver dans ce film quelque chose de prémonitoire. Ces personnages de dessins animés de l’Amérique rayonnante sont tombés de leur pied d’estale, Popeye est devenu l’ombre de lui-même !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus