Le Fil rompu
Accueil Livres, Arts, ScènesHistoire Trois destins de femmes dans une saga familiale pleine de secrets

Trois destins de femmes dans une saga familiale pleine de secrets

par Émile Cougut

Le Fil rompu de Céline Spierer est un roman prometteur, un tout nouveau roman qui vient de paraître aux éditions Héloïse d’Ormesson. Qui plus est, c’est un premier roman, et quel roman, quel souffle, quels destins de femmes à travers le temps, à travers le monde ! Un siècle d’histoire. Une jubilation littéraire, une aventure humaine, un énorme plaisir de lecture

1978, à une vente aux enchères, six tableaux d’un artiste jusqu’alors inconnu, Mirko Danowski, sont vendus pour un peu moins d’un million de dollars sous le maillet.

1912, un crime a lieu à Kalisze, en Pologne alors  intégrée dans l’empire Russe

1913, provenant de Kalisze, la (très) belle Katarzyna arrive aux Etats-Unis, seule malgré son jeune âge.

1932, un coup de feu, un soir, à New York, retentit. Sortant d’un restaurant, au bras de son mari, Katarzyna s’écroule, tuée sur le coup.1932, Edith, la fille de Katarzyna, part en Pologne, sur les traces de sa mère. Elle y rencontre celui qui va devenir son mari avec qui ils ont deux filles.

1944, La jeune Magda, est adoptée à Dresde par un couple habitant Dresde. Lui travaille dans l’équipe d’intervention du Reichsleiter Rosenberg, chargée de piller l’Europe de ses œuvres d’art. Son épouse est dépressive, alcoolique, le grand père est sénile, heureusement, la grand-mère adore la petite fille.

2015, à New York, Ethan, un jeune garçon de 11 ans, seul depuis que son père a quitté le domicile conjugal laissant derrière lui son épouse en pleine dépression et les deux filles aînées qui « vivent leur vie » chacune de leur côté, rend régulièrement visite à sa voisine, Madame Janik. 

La veille femme vit parmi ses souvenirs. Avant de devenir sénile, elle finit, par raconter par bride son histoire et l’histoire de sa famille.

Un siècle d’histoire, ce fameux XX siècle symbole de violence et de mort. Ce siècle que traversent trois femmes, trois femmes qui sont les victimes directes non seulement des événements mais aussi de la pression sociale, des idéaux sociaux de leur époque. Mais rien n’est simple, rien n’est manichéen, chacun, à sa manière essaie de survivre tant faire se peu et avancer, même si le chemin de la vie est rempli d’embûches.

Céline Spierer nous entraîne à travers ces trois femmes dans une saga familiale, pleine de secrets, de non-dits, de souffrances qui trouve son issue à travers l’innocence d’un jeune garçon. 

A travers cette histoire, elle nous questionne sur la complexité de l’histoire : « Comment expliquer l’inexplicable ? Survivants, descendants, historiens, psychologues et philosophes s’évertuaient à élaborer une réponse. Mas les gens voulaient une trame simple, construite sur un raisonnement logique. Or l’histoire, pour ceux qui l’avait vécue, en était dénuée. », mais aussi sur la nature humaine : « On croit connaître les gens, on leur parle et on les écoute en pensant savoir de quoi ils sont faits, mais, la vérité, c’est qu’on ne sait jamais ce dont ils sont capables ».

Le Fil rompu est loin d’être un livre léger, d’humour, mais c’est  un livre d’une très grande beauté sur trois femmes broyées par le côté implacable de l’Histoire. Des  Katarzyna, des Edith, des Magda, il y en a eu et le talent de Céline Spierer est d’avoir su créer un lien, un fil entre elles. Ce fil est loin d’être rompu puis qu’Ethan est devenu son dépositaire à travers les six tableaux de Mirko Danowski.

Céline Spierer signe ici son premier roman. Espérons que les suivants seront d’une aussi bonne facture.

Le fil rompu 
Céline Spierer

éditions Héloïse d’Ormesson. 22€

                                                                

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus