Accueil ActualitésMonde & Société La Chine impériale d’aujourd’hui et le Coronavirus COVID-19

La Chine impériale d’aujourd’hui et le Coronavirus COVID-19

par Pierre-Alain Lévy

Un lecteur fidèle et attentif de WUKALI, nous a rappelé un article au titre prémonitoire que nous avions écrit en janvier 2012 sur la Chine :  Quand la Chine éternue, le monde a la grippe ! . Si bien entendu il ne pouvait s’agir de traiter de la pandémie, le second degré est particulièrement pertinent, l’analyse qui le sous-tend apparait aujourd’hui sous une lumière crue.

Deux lignes de conduite sont fondamentales pour comprendre comment fonctionne ce pays multi-millénaire, elles se conjuguent d’ailleurs, et quels rapports existent-ils entre ce que nous nommons en Europe « le peuple » et les puissants ; et rien de ce point de vue n’a changé des anciens empereurs à Xi Jingping .

D’abord ne jamais perdre la face ( surtout face à un étranger) et le « mandat du ciel » cette forme de pensée mystificatrice qui consiste à faire croire que les maîtres ( politiques ou autres ( tels aussi les mandarins de naguère) sont inspirés par une puissance céleste et que le peuple par conséquent doit se conformer servilement pour son bien-être assuré. Conjuguée aux dérives confucéennes ou du Parti communiste aujourd’hui, cette idée totalisatrice exonère le pouvoir quel qu’il soit de rendre compte, au demeurant il est aux antipodes de ce qui a fait l’Europe, à savoir l’idée émancipatrice depuis le siècle des Lumières ( pour ne pas remonter bien plus tôt d’ailleurs) jusqu’aux fondamentaux de la démocratie, le droit d’expression, la liberté de la presse, et bien entendu les droits de l’homme ! L’idée même de l’individu n’existe pas !

Mais attention, le vent du boulet précède toujours l’éclat de l’explosion ! D’aucuns de mes amis français qui ont travaillé en Chine sont étonnés de voir ce pays développé par un capitalisme prédateur et impérialiste et d’autre part une emprise totalitaire du parti communiste sur le pays et ses habitants ! Pour eux deux notions antipodiques, une contradiction intrinsèque, à mélanger deux chimies contraires, la déflagration menace !

Ainsi faut-il voir la colère froide des dirigeants chinois face voila quelques semaines aux manifestants de Hong Kong ( la crainte de la tâche d’huile), et aujourd’hui avec cette pandémie née en Chine, la peur du risque interne qu’il fait peser sur la confiance ébranlée d’une partie de la population chinoise envers ses dirigeants, et Pékin le sait !

D’où ces faits récents d’actualité : un avion de le la China Eastern Airlines atterrit à Rome avec une cargaison de médicaments et une centaine de médecins pour aider à lutter contre la pandémie, et ces « bruits de fond » comme l’on dit dans le nucléaire, ces remugles d’officine de manipulation, sur une opération américaine en Chine pour y apporter secrètement le virus du Coronavirus COVID 19 !

Une opération de désinformation rondement menée, deux cibles différentes et un même objectif, se remettre en selle ! D’une part humilier les Européens et notamment les institutions européennes et alimenter le nationalisme chinois, d’autre part exonérer le gouvernement chinois de responsabilités dans la gestion de la crise sanitaire qui ébranle le pays et jeter l’opprobre vers les étrangers, le « tigre de papier » comme disait un certain Mao. En réalité en surplomb, ces deux actions concourent au même objectif restaurer la confiance des Chinois envers leurs dirigeants, le fameux « mandat du Ciel » : Tiānmìng en chinois 天命 !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus