Accueil Livres, Arts, ScènesFilms d'animation & Cinéma The Walk home, un excellent Steve Cutts

The Walk home, un excellent Steve Cutts

par Pierre-Alain Lévy

Gore, maybe, so what ?


[**Par Pierre-Alain Lévy*] /. Que ceux qui aiment les films de[** Steve Cutts*] lèvent le doigt, je vous sais très nombreux !
En effet j’ai déja présenté ce remarquable réalisateur et plusieurs articles (Cliquer ) lui ont déjà été consacrés dans cette rubrique hebdomadaire de Wukali.

Voici [**The Walk Home*] (2014), c’est à dire : Le chemin du retour à la maison. Je vois dans ce titre anglais comme un certain clin d’oeil cynique avec cette expression «Home sweet home !». Rien d’émolient ici, regardez, vous serez édifiés ! J’ajouterais que le nom même de Steve Cutts pour ce film est déja très significatif !


J’entends déjà la critique: «mais que de violence, quelle horreur, c’est monstrueux, c’est répugnant, la racaille, burrk ! …» probablement les mêmes qui conchièrent le boeuf écorché de [**Rembrandt*] ou de[** Soutine*], les portraits de [**Bacon*] ou les dessins de[** Dado*].

S’il s’agit de [**Jérôme Bosch*], là on feint de comprendre pour se lover dans le moule grégaire, (même si l’on est géné aux entournures) car Bosch est un génie. Quant au Jardin des suplices d’[**Octave Mirbeau*], ces mêmes Tartuffes n’iront pas s’y risquer, comme ils ont insulté [**Baudelaire*] ou [**Flaubert*] ainsi que tous ceux qui dérangent car ils sont !

Mais revenons à nos moutons comme dirait l’ami [**Georges*], revenons à[** Steve Cutts*]. Un trait saillant, incisif comme la lame d’un scalpel ou d’un poignard commando. L’horreur, mais quelle horreur? Celle qui est dans la tête, ces démons qui torturent depuis la nuit des temps l’humanité, ces cauchemars qui hantent, cette violence qui broie, ces communautés claniques qui sèment la terreur et avec eux le pire… la drogue, la désolation, la misère. Car cela n’existe-t-il point, et faudrait-il donc le taire, le nier, feindre de l’ignorer, pire, s’en accommoder ! Quant à la misère sociale sous-jacente, la détresse et l’abandon ne sont ce point des ferments qui minent nos sociétés, allez j’arrête. Bravo Steve Cutts !

[**Pierre-Alain Lévy*]|right>


[(

Contact : redaction@wukali.com

Faites-vous plaisir, retrouvez TOUS les films d’animation (Cliquer) présentés dans Wukali ( plus de 300 !)

WUKALI Article mis en ligne le 08/02/2020

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Rechercher» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus