Accueil Archives 2011-2020 Petite histoire macabre des catacombes de Paris

Petite histoire macabre des catacombes de Paris

par Pierre-Alain Lévy

Mysterious Paris, The catacombes, with skeletons and bones.
Quake and shiver bad souls !


[**Par Pierre-Alain Lévy*] /. C’est un des endroits les plus courus, les plus fameux, les plus mystérieux de la capitale, les [**Catacombes de Paris*] ont fait peau neuve si j’ose ainsi dire ! Leur entrée Place Denfert Rochereau à l’intérieur du pavillon construit par [**Nicolas Ledoux*] a été rénovée, quant à la sortie Avenue Renée Coty à quelques centaines de mètres de là, elle a fait l’objet d’un nouvel aménagement conçu par l ‘Agence Yoonseux Architectes.

C’est une curiosité, une fraction de l’histoire de France, un ossuaire bien entendu et le plus grand du monde, près de six millions de squelettes, c’est aussi la visualisation de ce gruyère géologique souterrain qui serpente sous Paris. Un endroit arpenté par toutes sortes de visiteurs qui paient leurs billets d ‘entrée ou non! Je peux ainsi vous dire quelques plaques d’égout, quelques caves à proximité de la Place Denfert Rochereau où se pressent tard dans la nuit, comme des rats à la queue leu leu pour s’y rendre clandestinement, des noctambules en recherche d’atmosphères lugubres, de fêtes et de bacchanales ténébreuses, d’aventures érotiques informelles et vineuses d’un romantisme d’outre-tombe, pour clandestinement bien entendu ( mais dangereusement parfois pour eux, certains peuvent se perdre) s’y installer pour une fête païenne et sensuelle dans ce maelström de galeries au décor unique de crânes et autres tibias.

Si vous ne connaissez point ce lieu, hâtez vous de le visiter, et si vous avez des amis américains, japonais ou chinois soyez leur guide, succès assuré, et je vous parle d’expérience!

N’allez cependant pas crier au voyeurisme ou à un exhibitionnisme pervers, sinon il faudrait empêcher de voir les innombrables chefs d ‘oeuvre de la peinture représentant les martyrs des saints et je pense notamment à **Zurbarán*] qui s’était fait une spécialité de la représentation de leur sacrifice ou bien sûr à [**Caravage*] et au tableau intitulé Judith décapitant Holopherne dont [**Jacques Tcharny*] a traité dans un précédent [article paru dans Wukali. La mort est de tous temps le plus grand mystère qui nous entoure, [**Philippe Ariès*] a à cet égard parfaitement traité le sujet dans un ouvrage ( Histoire de la Mort en Occident), devenu fameux.|center>

Le sous-sol parisien est un véritable gruyère en effet, et pour construire il est plus que conseillé d’étudier les plans mis à disposition des entreprises du bâtiment et des architectes par l’administration ad hoc de la ville. Petit souvenir personnel : je me souviens d’avoir vu dans le 13è arrondissement, rue Saint-Hippolyte, lors du chantier de construction de la faculté qui s’y trouve, une grue s’enfoncer dans le sol de près de 5m, car elle avait été positionnée à l’aplomb d’une crevasse souterraine non détectée et dont la cape zénithale avait cédé ! C’était fort heureusement un dimanche, chantier fermé, rue de la Glacière avoisinante bloquée, et pour cause, à la circulation, on est passé alors ce jour là très près d’une catastrophe.

Paris est construit sur des carrières, chacun le sait. Le Sacré Coeur, probablement l’édifice le plus laid de la capitale ( mais force de l’habitude, on ne sait plus le voir) est lui aussi construit au-dessus de béances géologiques. Parfois dans les rues de Paris, l’on peut apercevoir de curieux engins de chantier qui ressemblent à des derricks pétroliers ou des trépans de forage pour l’installation de pieux de fondations, bloquer une rue de la ville pendant quelques jours pour travaux. Leur travail : injecter du béton sous pression dans le sous-sol pour reconstituer en quelque sorte un niveau minéral.

A l’origine les galeries étaient naturelles, très tôt l’homme les a occupées, les a agrandies, en a extrait de la pierre ou en a créé de nouvelles. Lieu naturel de protection, de défense, le [**colonel Rol-Tanguy*] chef de la Résistance à Paris lors de sa libération en août 1944 y avait même installé son PC.

Les premières catacombes européennes sont bien sûr à trouver en Italie, celles de Rome sont célèbres où les premiers chrétiens venaient se réfugier et célébrer leur foi. Celles de Palerme sont aussi fameuses et l’on peut les entrevoir dans le magnifique film de [**Francesco Rosi*],« Cadavres exquis» !

Celles de Paris quoique plus récentes dans leur création, racontent à leur manière l’histoire de Paris et celle de la France. En effet, dépositaire funéraire par définition, elles ont accueilli les ossements récupérés au cimetière des Innocents face à l’église Ste Eustache lors de son déménagement (dont fait état [**Patrick Süskind*] dans son roman «Le Parfum», et qui était non seulement plein jusqu’à la gorge, mais devenu pour cette même raison insalubre. On trouve aussi ceux de martyrs de la Révolution, ainsi que ceux des Communards exécutés en 1871 et un temps inhumés au cimetière de Picpus. Pour les visiter, pensez à vous habiller chaudement, les morts eux n’ont pas froid aux yeux !

[**Dies illa, dies irae… et sonnent carillons, et bourdonnent les cloches !]

[**Pierre-Alain Lévy*]|right>


Illustration de l’article : photos Ville de Paris


[(


– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI 08/02/2020, mise en ligne initiale 31/10/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus