When Mozart is beautifully recreated in a sensible choregraphy

Par Pétra Waters /. Emilie Lalande présente sa dernière création, ce vendredi 20 décembre 2019, à 10 h et 14 h et samedi 21 décembre, à 14H 30 et 17h.

« Se plonger dans l’univers de [**Mozart*] et construire avec le public une symphonie chorégraphique » telle est mon idée du spectacle » confiera [**Emilie Lalande*].
Emilie Lalande, danseuse au** Ballet Preljocaj*], a interprété des rôles majeurs du répertoire du célèbre chorégraphe. En 2013, la jeune femme monte en parallèle sa propre Compagnie (1)[**PROMPTU*], encouragée par son mentor. Sa première pièce Préquelle remporte le prix du jury aux HiverÔclites d’Avignon. Emilie attirée par l’imaginaire des enfants séduit ce jeune public et enchante les parents. Pierre & le Loup, ([compte-rendu dans Wukali (Cliquer ) en avril 2016.

On se souvient encore de Ré- Création et L’Histoire d’un Roi (Cliquer )

L’aventure se poursuit pour Emilie, avec une « promotion » si l’on peut dire. Depuis le début de l’année 2019, la chorégraphe est accueillie pour 3 ans en tant qu’artiste associée au CCN d’Aix- en-Provence.

Elle nous parle de son métier et de sa dernière création, « [**Quatuor à corps pour Mozart*] ».!


[**Rencontre*]

Voilà une aventure qui doit vous faire chaud au cœur. (1)PROMPTU votre compagnie connaît un grand succès, international ! Déjà avec Pierre et le Loup…

Il est vrai que cette aventure a pris une ampleur à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Je suis ravie, personnellement bien sûr, mais je le suis surtout pour mon équipe (artistique, administrative et technique) qui m’accompagne sur chacun de mes projets.
Nous fêterons prochainement la 100ème représentation de Pierre & le Loup ! C’est très plaisant de pouvoir faire découvrir mon travail un peu partout.

Rappelez moi, pourquoi avoir appelé votre compagnie (1)PROMPTU ?

(1)PROMPTU, c’est en référence au style poétique qui consiste a écrire de courte pièce sur-le-champ et sans préparation. Evidemment mes créations demandent du travail et beaucoup de préparation, mais j’aime l’idée que le spectacle se construit sous nos yeux en direct. Le chiffre 1 est un clin d’oeil à la réutilisation d’objets : ici le 1 est un chiffre mais également une syllabe. La réutilisation d’objets est quelque chose qui me tient à cœur, idéologiquement et artistiquement parlant. Je trouve que cela stimule l’imagination et apporte une forme de poésie à certaines choses.

Vous étiez Juliette pour Angelin Preljocaj et Jean-Charles Jousny, le papa de votre petite fille, était le Roméo dans le ballet. Deux rôles Inoubliables. Il vous accompagne dans vos créations.

Oui, Jean Charles travaille avec moi. Après 10 saisons passées au sein du Ballet Preljocaj, il travaille désormais avec différents chorégraphes : Jann Gallois, Sylvère Lamotte et moi-même.
Aujourd’hui tous mes interprètes sont intermittents et travaillent dans différentes compagnies tout au long de l’année. Mais la plupart d’entre eux je les ai rencontrés lorsque nous étions danseurs au Ballet Preljocaj.

Une page s’est tournée avec le ballet Preljocaj.

Effectivement, cependant, je vois ça comme une continuité mais ce n’est pas pour autant une évidence. Je me considère comme chanceuse. Chanceuse qu’Angelin me fasse confiance et qu’il me soutienne dans ma « nouvelle » carrière.

Et vous en tant que chorégraphe, est-ce vous qui décidez de tout, ou impliquez-vous vos danseurs ?

C’est primordial, à mon avis, dans le spectacle vivant. On travaille justement dans le vivant, il faut que ça échange, que ça discute, que ça débatte. Pour moi, le chemin est aussi important que le résultat final. Et d’ailleurs le processus vécu par les interprètes nourrit de manière invisible la pièce.
Mais en amont, je fais un gros travail personnel pour pouvoir guider du mieux que je peux les interprètes et faire des choix quand il le faut.

La musique est essentielle. C’était déjà le cas dans Pierre et le Loup.

Oui, et dans ma dernière création, c’est ma fille qui m’a inspiré cette idée. Dès sa naissance, j’ai remarqué l’impact qu’avait la musique (et notamment celle de Mozart) sur elle. Je me suis dit que les enfants devaient participer de manière active sur le spectacle.
Chaque danseur représentant une couleur et une famille d’instruments, une palette de couleurs et de choix possibles s’offrira aux enfants. Tel un peintre, ils choisiront quelle couleur ajouter au tableau.

Après le spectacle Quatuor à corps pour Mozart, vous proposez aux enfants un atelier de danse. Quel est le programme ?

L’atelier retracera un peu le processus de création. On cherchera quel mouvement peut symboliser tel ou tel instrument et comment les couleurs ont un impact entre elles.

Votre soeur Alyzée Lalande est comédienne, chanteuse. Elle a été nominée aux trophées de la comédie musicale, pour son interprétation de Sandy dans « Grease » que nous avons eu le bonheur de voir au Théâtre Mogador. Dans ce tourbillon artistique qui vous emporte toutes les deux, avez-vous des projets communs ?

Justement [**Alyzée*] fait partie de la distribution de Quatuor à Corps pour Mozart. Elle va chanter et créer le lien entre le public et les danseurs tout au long du spectacle. Je suis ravie de pouvoir partager la scène avec elle pour la première fois.

[**Pétra Wauters*]


Pavillon noir : Téléphone : 04 42 93 48 00

Samedi 21 décembre 2019 – De 15h30 à 16h30

COMPAGNIE (1)PROMPTU – LALANDE
835 ancienne route des Alpes. Aix-en-Provence


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 19/12/2019

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Rechercher» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus