The origins of Silk in Ancient China


Par Pierre-Alain Lévy /. Une lecture de la presse chinoise bien conduite peut apporter une foule d’informations sur la culture multimillénaire de la [**Chine*]. L’article qui suit est issu de la lecture de plusieurs journaux: Le Quotidien du Peuple, China News Service et le Henanjinrong.com.

Les restes de soie trouvés dans une tombe antique de la Chine du centre ont permis de faire remonter à 5 500 ans l’origine de l’élevage des vers à soie et du tissage de la soie dans le pays.

Ces vestiges textiles, découverts sur le site archéologique de[** Xingyang 荥阳*], dans la province du [**Henan 河南*] (centre-est de la Chine, dans la vallée du fleuve Jaune 黃河) , représentent à ce jour les plus anciennes soies trouvées dans le pays, soit environ 1.500 ans antérieures à la dernière découverte dans la province du [**Zhejiang 浙江*] (est de la Chine, juste au sud de Shanghaï). Ainsi a-t-on pu constater que la technique utilisée pour tisser la soie était alors déjà très sûre

Après avoir reconstitué les restes de soie carbonisée, les archéologues ont trouvé une pièce tissée selon une technique sophistiquée. Le textile a été dégommé et teint

Des sculptures sur os en forme de ver à soie ont été découvertes sur d’autres sites archéologiques en Chine centrale, démontrant que les Chinois de l’antiquité connaissaient bien ce lépidoptère et étaient capables de le domestiquer pour produire de la soie

Des restes de soie ont été trouvés dans un cercueil pour enfant en forme de petite jarre ce qui a incité les chercheurs à croire que, dans l’Antiquité, la soie n’était pas destinée à un usage quotidien, mais un objet sacré du culte antique. La transformation des vers à soie (bombyx du mûrier) en papillons de nuit a convaincu les anciens Chinois de leur capacité à renaître

Les progrès technologiques rendent la reconstruction des textiles carbonisés beaucoup plus facile et moins coûteuse. Les archéologues essaient actuellement de dresser la carte de la domestication et de la production de la soie par les gens de l’antiquité en Chine centrale,

Lors de la conférence de presse de ce mois du 4 décembre 2019 sur ces découvertes, [**Zhao Feng*], directeur du Musée de la soie de Chine, et [**Zheng Xiaoling*], directeur adjoint du Bureau provincial des reliques culturelles du Henan, ont annoncé les dernières découvertes archéologiques: la soie trouvée sur le site culturel de [**Zhengzhou Yangshao 仰韶文化*] remonte à environ 5500 ans. La soie du site de Qianshanyang钱山漾遗址 钱山漾遗址 de la culture [**Liangzhu 良渚文化*] (dernière culture néolithique du jade 3300-2000 avant l’ère commune) au cours des dernières années est la première soie trouvée en Chine.

Des fragments de tissu de soie mis au jour sur le site de [**Qinghai 青海*] une province du nord ouest de la Chine bordée par le[** Xinjiang 新疆*]

La Chine est le premier pays au monde à avoir su domestiquer le ver à soie et son cocon. En tant que vecteur important de la civilisation chinoise, l’histoire de la soie a toujours suscité l’attention du monde entier. Zheng Xiaoling a déclaré que depuis 2015, le Musée de la soie de Chine et l’Institut des reliques culturelles et d’archéologie de Zhengzhou ont déposé une demande conjointe auprès du Bureau d’État des reliques culturelles pour le projet > dans la culture [**Yangshao 仰韶文化*] dans le bassin du fleuve Jaune, y compris Qingtai, Wanggou et Shuanghuai à Gongyi.

Zhao Feng a déclaré aux journalistes qu’en 2017 et 2019, l’équipe de recherche scientifique du musée avait utilisé un immunodosage enzymatique auto-développé et d’autres technologies pour identifier le matériau fibreux et la structure tissulaire du tissu carbonisé extrait du cercueil du site de Wangou à [** Liyang 溧阳*] . L’observation des fibres résiduelles au microscope électronique a révélé que le tissu tricoté en chaîne avait des fils plus fins, qui étaient des traces de carbonisation du tissu de gaze à quatre brins. Selon les résultats de l’immunodosage lié aux enzymes, il a été confirmé que le tissu de chaîne était un tissu de soie. Cela ressemble au tissu de soie mis au jour sur le site de Qingtai dans les années 1980. La soie trouvée sur les sites Wanggou et Qingtai à Zhengzhou et le ver à soie sculpté sur os trouvé sur le site Shuanghuai à Gongyi ont prouvé que la Chine ancienne a commencé à produire des vers à soie dans la période culturelle de [** Yangshao*] il y a plus de 5000 ans.

«La culture de la soie est une caractéristique importante de la civilisation chinoise, a déclaré Zhao Feng, Nous disons souvent que le lin provient de l’Égypte ancienne, la laine est originaire de Babylone, le coton est originaire de l’Inde et la soie est originaire de Chine. Cette découverte est d’une grande importance pour étudier l’origine de la culture de la soie chinoise et son héritage pendant 5000 ans

Gu Wanfa, directeur de l’Institut des reliques culturelles et d’archéologie de Zhengzhou, a quant à lui déclaré aux journalistes «qu’en combinant les dernières découvertes archéologiques de l’ère Yangshao, nous pouvons penser que l’origine de la soie chinoise était probablement liée à l’ère Huangdi ( Huangdi premier empereur de Chine) et que la source de la soie était localisée à [**Zhengzhou 郑州*] ( ancienne transcription française : Tcheng -Tchéou) . «Des protéines de soie sont peut-être apparues au cours de la période culturelle de [**Peiligang 裴李崗文化*] en Chine, soit 7000-5000 avant l’ère commune. La surface des bouteilles à fond pointu et de certaines canettes a été découverte dans le site culturel de Yangshao. Les lignes ont été trouvées au bas d’ustensiles individuels, indiquant que la technologie textile d’origine était déjà en place aux premiers stades du Néolithique.»

 


Illustration de l’entête: Les archéologues extraient la soie carbonisée du cercueil de Weng. Crédit Photo: Institut des reliques culturelles et archéologiques de Zhengzhou


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 10/12/2019

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Rechercher» en y indiquant un mot-clé.)]

,

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus