Exploring Europe when Man not existed


Par Stéphane Berguig /. C’est en quarante-quatre chapitres agencés en quatre parties que [**Tim Flannery*] explique et enseigne l’histoire de notre continent, depuis sa formation, avec ses spécificités géologiques conséquentielles, jusqu’à l’évolution de sa biocénose (l’ensemble des êtres vivants dans son écosystème) et de son biotope, ses territoires et les différentes espèces qui y vivent, en passant naturellement par leurs interactions. L’ouvrage débute donc dans ses premières pages avec les dinosaures et continue avec l’état de la Recherche quant à leur extinction, puis poursuit avec les conséquences de cette disparition, ce qui est le début du récit de l’histoire de l’évolution du Vivant, récit que [**Darwin*] lui-même n’aurait pas mieux écrit.

Evolution qui trouve un écho contemporain dans nos difficultés climatiques au sein de cette troisième partie, où nous sont expliqués les cycles glaciaires, leurs causes, leurs conséquences, et l’évolution de la Vie, pour nous mener aux fondamentaux en Anthropologie, avec une quatrième partie qui constitue une synthèse de l’évolution de l’Homme et de son interaction avec quelques espèces en particulier, dont les chevaux et les loups.

Le supercontinent (Cliquer sur l’image pour feuilleter quelques chapitres du livre )

Pour ne citer qu’un seul passage, Tim Flannery nous explique l’histoire du pétrole en quelques pages, ce qui nous permet de mieux comprendre tant les enjeux de l’écologie que ceux de la Recherche interdisciplinaire, ce qui est le cœur d’ouvrage de ce livre qui me semble très pertinent, qui plus est parce que très bien traduit :

« Il y a 49 millions d’années, au moins cinq espèces d’Azolla donc dans et autour de l’Océan arctique. La chaleur, l’eau douce et les nutriments apportés par els fleuves leur fournissent tout ce dont elles ont besoin. A leur apogée, elles couvrent environ 30 millions de kilomètres carrés d’océan, soit la superficie de l’Afrique ! Azolla se développe si vigoureusement, captant le dioxyde de carbone atmosphérique, qu’elle fait passer la concentration atmosphérique globales de CO2 d’au moins mille parties par million à 650. Tout ce carbone capturé finira par former les réserves de pétrole de l’Arctique que les pétrogéants sont si désireux d’exploiter aujourd’hui. »

Un livre éblouissant d’érudition et d’anecdotes et qui inscrit notre humanité et nos problèmes d’aujourd’hui dans le temps long

[**Stéphane Berguig*]


[**Le supercontinent
Tim Flannery*]
traduit de l’anglais (Australie) par Sophie Lem
éditions Flammarion. 25€


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 30/10/2019

– TOUTES les critiques de LIVRES à retrouver dans WUKALI

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Rechercher» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus