Mantegna huge master of the Italian Renaissance. Sale at Sotheby’s New York next January


Par Pierre-Alain Lévy / . Les spécialistes et amateurs des maîtres anciens et de la Renaissance auront les yeux fixés vers New York le 29 janvier 2020 quand [**Sotheby’s*] mettra en vente deux dessins d'[**Andréa Mantegna*] (sur les vingt existants). Il s’agit d’une étude ayant servi pour la suite des neuf peintures monumentales a tempera illustrant Les triomphes de Jules CésarLes drapeaux et l’équipement du siège», commandées par la famille [**Gonzague*] de[** Mantoue*] mécène du peintre, entre 1486 et 1492 .

Ces peintures de grandes tailles (2m70 /2m80 ) furent probablement commandées par [**François II Gonzague*] (1466-1519), qui devint le quatrième marquis de Mantoue en 1484.

Homme de la Renaissance s’il en est Mantegna a puisé son inspiration dans toutes les ressources documentaires qui s’offraient à lui à commencer par les textes des historiens romains, [**Suétone*], [**Plutarque*] et [**Appien*], mais aussi et bien entendu dans ses cheminements à travers les ruines de la Rome antique dont il étudiait la variété de son architecture.

Les peintures en question sont devenues la propriété de la Collection royale britannique et sont exposées au château d’ Hampton Court. Elles ont été achetées en 1629 par [**Charles Ier d’Angleterre*], grand amateur d’art qui prIsait pareillement [**Titien, Caravage*] et[** Raphaël*] ( et dont on connait le portrait en pied peint par [**Van Dyck*], et exposé au musée du Louvre). Il acquit ainsi l’ensemble de la collection Gonzague installée depuis lors au bord de la Tamise où elle demeure.

Ce dessin est estimé à [**12 millions de dollars*].

C’est ainsi que Sotheby’s proposera «l’un des dessins les plus importants de l’histoire de l’art jamais paru aux enchères et récemment redécouvert, Il est daté de 1480: le seul dessin préparatoire connu d’Andrea Mantegna pour l’une des toiles des «Triomphes de Jules César», l’œuvre la plus influente et la plus révérée de l’artiste de la Renaissance italienne

[**Andrea Mantegna*] (1431-1506) était l’un des artistes les plus novateurs, les plus influents et les plus célèbres de la Renaissance italienne. Son importance a été très récemment soulignée à l’occasion de la grande exposition Mantegna et Bellini, consacrée à son travail et celui de son beau-frère, [**Giovanni Bellini*], qui s’est tenue à la National Gallery, à Londres, et à la Gemäldegalerie, à Berlin. Environ 20 dessins de Mantegna sont connus; tous sauf deux (y compris l’œuvre actuelle) font partie des collections de grands musées, tels que le British Museum de Londres. La vente de ce dessin revêt une importance capitale: seuls deux autres dessins de Mantegna ont été mis aux enchères au cours des cinquante dernières années.

Le présent dessin à la plume et à l’encre est une étude des « porteurs de drapeaux et d’équipements de siège», qui est la deuxième toile de la série des Triomphes. Le dessin recrée de manière théâtrale une séquence de la procession où l’on découvre des statues gigantesques sur des charrettes, un modèle de la tour d’Alexandrie et des armes de siège surdimensionnées.

Bien que vendu comme autographe de Mantegna en 1885, le dessin disparut par la suite dans des collections privées et était totalement inconnu des érudits jusque peu avant l’exposition Mantegna et Bellini à Londres et à Berlin. Son inclusion dans cette exposition a suscité beaucoup d’enthousiasme, mais ce n’est que depuis l’exposition que d’autres aspects extrêmement significatifs du dessin ont été identifiés, à la suite de recherches approfondies de la part de [**Cristiana Romalli*], directrice principale et spécialiste italienne du département des dessins anciens de [**Sotheby’s*]. Sur la base d’une nouvelle analyse technique utilisant la photographie infrarouge réalisée par le Département de la recherche scientifique de Sotheby’s, Cristiana Romalli a pu établir que la figure principale du côté gauche de la composition avait été modifiée de manière très significative au cours du processus de création du dessin. Sous la figure d ‘Esculape, le dieu grec de la médecine, qui apparaît dans le dessin fini et dans la version peinte finale, se trouve une autre figure entièrement différente, identifiée par Cristiana Romalli comme étant Hélios, le dieu grec du soleil, que l’artiste choisit d’effacer et de remplacer comme il le fit dans la version finalisée et peinte.

Ce changement prouve de manière concluante que Mantegna était lui-même l’auteur du dessin et cette découverte remarquable et inattendue éclaire de manière passionnante la méthode de travail de Mantegna, qu’il a continué à peaufiner et à perfectionner tout au cours de ses compositions, et jusqu’ au stade final. De plus, cela constitue bien la preuve indiscutable qu’il s’agit de la seule étude préparatoire encore connue des Triomphes.

S’agissant de ce dessin, Cristiana Romalli a déclaré: «La découverte d’un sous-dessin jamais vu auparavant, plus de cinq cents ans après sa création, est un moment d’une importance considérable pour l’étude de ce maître complexe, intriguant et très influent du début de la Renaissance en Italie. En l’examinant sous une lumière infrarouge filtrée spéciale, nous avons pu détecter la figure cachée d’Helios, révélant un changement majeur dans la composition et qui prouve la paternité de Mantegna. Ce changement a en fait défini toute son approche de la peinture achevée telle que nous la voyons aujourd’hui. L’occasion est exceptionnelle et suffisamment rare pour être soulignée».

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 06/10/2019

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

– Pour lire et retrouver les articles récemment parus mais déjà disparus de la page d’accueil, aller tout en bas de la colonne de gauche et cliquer « Articles précédents  » dans les numérotations indiquées.

– Vous pouvez retrouver tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Rechercher» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus