Without his green touch Paris wouldn’t be alike now !


Sans[** Hausmann*], [**Paris*] ne serait pas la ville qu’elle est. C’est vrai ! Mais sans [**Jean-Charles Adolphe Alphand*], elle ne passerait sûrement pas pour la plus belle ville du monde, de par son charme, ses proportions, son équilibre. Le préfet baron a donné un style, Alphand l’a mis en valeur.

[**Jean-Charles Adolphe Alphand,*] ingénieur des ponts et chaussée, affecté à Bordeaux est remarqué non seulement par le préfet de Gironde, Hausmann, mais aussi par l’empereur car c’est lui qui organise la cérémonie de bienvenue quand [**Napoléon III*] fait son entrée triomphante à Bordeaux.

Quand Hausmann est nommé Préfet de la Seine et reçoit pour mission de créer le nouveau Paris, il demande à Alphand de le suivre et le nomme directeur des travaux de la Ville de Paris. Cette fonction (qui va évoluer et augmenter son champ de compétence), Alphand va le garder jusqu’à son décès en 1891, il ne sera jamais tâché par les scandales de corruption liés à la spéculation immobilière, il ne sera pas touché ni par la disgrâce d’Hausmann ni par la chute de l’Empire. Au contraire, [**Tiers,*] la Troisième République le confirment dans ses fonctions, il est même le commissaire général de l’exposition universelle de 1889 et fut le plus ardent défenseur de l’érection de la Tour Eiffel, contre l’avis de bon nombre de ses amis. Son action fut certainement décisive pour son érection. Sans Alphand, le Paris que nous connaissons ne serait sûrement pas le même.

Alphand a commencé son œuvre en aménageant les deux bois aux portes de Paris : le bois de Boulogne et le bois de Vincennes. Il change leur physionomie, dessine des allées toute en courbe, plante de nouvelles essences. Il ne fait que répondre (mais avec quel brio) aux vœux du souverain grand adepte des jardins à l’anglaise depuis son exil outre-Manche. Ce style on va le retrouver dans les espaces verts qui vont parsemer Paris. Il ne les met pas n’importe où mais dans des endroits « stratégiques » pour que chaque parisien ait à proximité de son domicile un « coin de verdure ». Les squares, les parcs sont tous différents mais répondent tous au même schéma. Des pelouses, des allées, un mobilier urbain en fonte, toujours de la même couleur, des plans d’eau, des essences d’arbres, de végétaux, souvent venues des quatre coins du monde, des cascades, des grilles qui enclosent ces « petits coins de paradis ». Il crée ces lieux de promenade, de rencontre, et qui, nouveauté, sont ouverts à tous, et en plus gratuitement. Ainsi apparaissent dans le paysage parisien le square Montceau ou le parc des buttes Chaumont, lieu de travaux gigantesques où tout le savoir faire d’Alphand s’exprime.

Mais l’œuvre d’Alphand ne se limite pas à ces espaces verts : il pense aux grands axes, aux grands rond- points en étoile pour dégager les perspectives, ces axes qu’il borde d’arbres (distants de 5 mètres des bâtiments et les uns des autres) et remplis de mobiliers urbains. Comme il faut planter des arbres, il crée une pépinière aux portes de la capitale, pour former des jardiniers, il crée l’école Dubreuil. Ces deux établissements sont toujours en activité et leur savoir faire est reconnu dans le monde entier.

Une œuvre colossale mais qui est toujours vivante.

Les jardins parisiens d’Alphand racontent à travers de très courts chapitres toute ce travail, cette œuvre, mais aussi de son évolution. Les parcs créés au XX et XXI siècles ne répondent plus à la même demande sociale, aussi leur conception évolue-t-elle, leurs fonctionnalités aussi. Mais pour autant, la philosophie de la ville, son aménagement développé sont toujours profondément marqués par les travaux d’Alphand. Il travaillait sur une ville, maintenant les urbanistes, les paysagistes, etc, travaillent sur une région. Ce n’est que la dimension de l’espace qui a changé, mais le but est toujours le même : offrir un cadre de vie où il fait bon vivre aux citoyens.

[**Les jardins parisiens d’Alphand*], décrit parfaitement ce lien entre le XIX et le XXI siècle à travers la personne et l’œuvre d’Alphand, illustré non seulement par des gravures tirées des Promenades de Paris, livre d’Alphand devenu une référence pour les urbanistes du monde entier, mais en plus par plus de 200 photographies d’art d’une très grande beauté, qui nous montre un Paris calme, paisible et rempli de verdure.

[**Pierre de Restigné*]|right>


[**Les jardins parisiens d’Alphand*]
[**Sylvie Depondt, Bénédicte Leclerc, Eric Burie*]
éditions Chêne. 35€


[(


– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

[(


– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write in French but only in English)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 04/09/2018)]

– Retrouvez toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write in French but only in English)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 03/11/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus