The exhausting days of art dealers


Il court, il court. Non pas le furet, mais le hamster. Observez-le dans sa cage: sprinteur apoplexique, tutoyant l’épilepsie, à la limite d’une rupture d’anévrisme. Pour faire tourner une roue sur elle-même, dans l’espoir de croquer un morceau…Toujours inatteignable.

Ils courent, ils courent. Ces marchands d’art des grandes routes, avaleurs de bitume. L’oeil sur le compteur, afin de ne pas dépasser les limites. Sauf celles de la patience, pour ceux qui les attendent.

Ils courent, ils courent. Après un petit bout de commission, à grignoter au passage: tableaux revendus avant d’être payés. Courtiers emboîtés comme des poupées russes. « Associations » d’un jour pour se payer à six ce qu’on ne saurait acquérir tout seul. Et comme les cinq autres sont dans la même panade… Valse de casseroles en batterie de petite cuisine, paiements remis au lendemain qui devient lent de mois… « Tu t’attendais à ce que j’aille sprinter de par chez toi? Cours toujours! »

Il court, il court, mon hamster. Sa journée va être touffue. « Plus qu’hier, moins que demain ».

[**Coup d’oeil dans l’agenda*]

[**6h*], départ à Lyon avec deux écoles de Barbizon dans le coffre. Rendez-vous avec Paul, un marchand qui achète pour un de ses clients. Comme il me paiera les toiles après les avoir vendues, penser à passer chez Marcel, à Bourg, pour encaisser les deux écoles bressanes déposées le mois dernier. Si jamais il y pense, le bougre: compenser avec ce que je lui dois sur les deux Vaudois qu’il m’a cédés en mars. En grattant un peu, la différence est encore pour moi.

[**8h*], sur la route, en approche de Bourg-en-Bresse. Annulation du Lyonnais. L’Andouille! Du coup: refourguer aussi mes Barbizonneries à Marcel. Il les vendra mal, mais il les vendra bien. Et ça justifiera la rallonge… Ah! Merde: le téléphone.

[**8h05*]. Marcel se désiste aussi. Enfin, pas tout à fait: il est à Lyon. Il me dit qu’il vient de rentrer deux Barbizon. Un peu dans le genre des miens… Un peu TROP dans le genre des miens! Bon. Direction Lyon, on verra bien.

[**8h15*]. Qu’est-ce qu’il a Jean-Claude à vouloir me vendre des tableaux vaudois? Marcel lui aurait dit que j’en cherche et que je suis justement dans la région aujourd’hui. Sauf que Jean-Claude a son atelier de restauration à Meudon. Remarque… Je pourrais passer après avoir encaissé ma rallonge à Lyon, auprès de Marcel. Et, d’une pierre deux coups: Jean-Claude doit me rendre deux écoles de Tours qu’il m’a revernies. Je lui achète ses Vaudois, j’embarque mes Tours et… Et quoi, déjà? Ah! Téléphone encore… Tiens? Paul.

[**8h30*]. Paul est chez Jean-Claude, à Meudon. Il est passé rechercher des Vaudois qui étaient à nettoyer. Comme il veut me les montrer, on se retrouve là-bas.

[**9h*]. Marcel nous rejoindra à Meudon. Il a dit: « C’est pour faire plus simple ». Et le type qui doit lui amener les Barbizon qu’il veut me montrer viendra directement là-bas les lui amener. Avec un peu de chance, je vais le croiser…

On pourrait suivre les tribulations de notre hamster toute une journée durant. Elles sont du même tonneau: celui des Danaïdes, que l’on remplit sans fin et qui boit sans soif.

Avant de s’attendrir sur le sort de notre rongeur passé maitre-pédaleur, avez-vous remarqué une chose le concernant: malgré cette trépidence stakhanoviste, ce marathonisme circulaire… Ses joues et son postérieur sont bien ronds.

Preuve en est-ce que ça doit bien nourrir un tout petit peu l’animal?

[**Marc Gaudet-Blavignac*]


[(
[**Retrouvez les précédents articles de Marc Gaudet-Blavignac*]

Expertise du métier d’expert

Expertise du métier d’expert. L’expert des champs

L’antiquaire à domicile

Çà eût payé mais çà paie plus !

Çà eût payé (2) petite chronique experte autour du commerce de l’art

])]

[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 27/03/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus