The outburst of gay love, an LGBTQ theme


Comment tout d’abord traduire en français le titre de ce film d’animation américain intitulé« In a heart beat»? Le plus simple serait peut-etre tout bonnement «D’un battement de coeur», on pourrait aussi envisager «Le souffle au coeur», mais c’est déjà pris. Voyons donc ce dont il retourne !

Ce petit film d ‘animation ( tout juste 4 minutes) vient de faire exploser les compteurs sur Youtube. Le sujet traité, les amours masculines de l’enfance, a en effet bouleversé les conformismes ambiants. Moins de trois jours cet été après sa mise en ligne sur Youtube il avait atteint le chiffre stupéfiant de 12 millions de vues avec un soutien du public impressionnant. Il a été réalisé par [**Esteban Bravo*] et [**Beth David*] deux étudiants du Ringling College of Art and Design, une école d’art installée à Sarasota en Floride. Il a dores et déjà été choisi pour figurer parmi la sélection des films en compétition pour les [**Oscars 2018*].


Au départ les deux jeunes réalisateurs avaient envisagé comme sujet une romance entre un garçon et une fille où l’on voyait le coeur de l’un deux sortir de son thorax comme une petite boîte à ressort pour marquer à la manière d’ un métronome les sentiments et les pulsions d’amour. L’idée est amusante, parfaitement adaptée et visuelle à souhait pour un dessin animé. Assez rapidement l’idée évolua et ils imaginèrent une tendre histoire d’amour entre deux jeunes garçons. Oulala, traiter de l’homosexualité, mais cela reste largement tabou dans le domaine du film animé, du cinéma pour la jeunesse, et les allusions quand elles existent sont à peine métaphoriques ! Ce n ‘est ni Pixar ni Disney qui ont eu l’intelligence de la liberté et du sentiment, de la tendresse et de la douceur, de la vérité et de la pédagogie, et observons que de l’autre côté de l’Atlantique, en Europe et en France, on n’a pas trouvé davantage cette audace ! Le film d’animation reste sur ce sujet dans des stéréotypes sociétaux quelque peu timorés. «De l’audace encore de l’audace !» s’exclamait Danton ! Le vert paradis des amours enfantines c’est aussi cela.

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées en contrebas de la page.

Retrouvez tous les articles parus dans Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 02/12/2017)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus