When famous characters, artists, politicians, writers discuss together such as: F. Nietzsche, H. Matisse, P. Picasso, M. Proust, W. Churchill and others


[**
Frédéric Ferney*] vient de signer ici un livre on ne peut plus original : il nous livre 29 contributions mettant en scène un, deux, ou trois personnages, qui ont marqué l’inconscient collectif. Tout ou presque tourne autour de la culture. Ce peut être des lettres, d’un artiste à un autre ([**Eugène Delacroix*] à [**Théodore Géricault*]) avec parfois une réponse ([**Marguerite Yourcenar*] et [**Marguerite Duras*]), un dialogue entre pour et contre, une lettre de l’auteur (à [**D’Artagnan*]), un petit essai (à lire [**Corneille*] en rocker par [**André Malraux*]), des rencontres improbable [**(Honoré de Balzac, Oscar Wilde*] et [**Nathalie Sarraute*]), et j’en passe. 29 petits textes, pleins d’humour, de nostalgie mais surtout d’érudition : en moins de 5 pages vous avez compris ce qui peut faire la différence entre [**Picasso*] et [**Matisse*] et que dire de l’échange épistolaire entre [**Baudelaire*] et [**Sainte Beuve*].

Il n’y a pas que des artistes, enfin des « créatifs » puisqu’on rencontre au fil des pages aussi bien la reine[** Marie-Antoinette*] que [**Gérard Philippe*]. Mais ne font ils pas partie aussi de notre culture et de notre inconscient collectif ?

De fait, tout est dit dans une lettre : la lettre [**qu’Emmanuel Macron*] n’a jamais envoyée à [**François Hollande*]. C’est toute une réflexion sur la Culture, ce qu’elle est, ce qu’elle devrait-être, ce qui fait que sans elle il ne peut y avoir ni homme ni humanité. A elle seule, elle dit tout, comme si le reste, les œuvres des écrivains, des peintres n’étaient pas grand-chose, de toutes petites pierres, par rapport à l’édifice qu’elle représente, qu’elle est.

Frédéric Ferney fait preuve d’une très grande érudition aussi bien au niveau de la peinture que de la littérature, voire de la musique. Il est drôle, imaginatif, tendre parfois, voire aussi nostalgique, mais surtout il nous fait comprendre que sans la culture, sans les connaissances qu’elle nous apporte encore, alors, notre vie serait bien triste et grise.

[** Emile Cougut*]


[**Mémoire espionne du cœur
Frédéric Ferney*]
éditions Baker Street. 21€


Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées en contrebas de la page.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 15/11/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus