Botero’s horse is visiting Aix en Provence in company of Picasso

Le cheval de Botero s’installe à Aix-en-Provence avant l’arrivée des œuvres pour l’exposition à venir et fait son entrée dans la cour d’honneur du centre d’art Caumont.
Il a voyagé toute la nuit de mardi à mercredi, depuis Zurich, en Suisse. Le cheval provient d’une collection particulière, et il a fait la route, 700 km, jusqu’à Aix-en-Provence, en éclaireur, bien protégé dans ses couvertures, dans une caisse taillée pour lui. C’est que l’animal en impose. Plus de 3 mètres de haut, 1,6 tonne, tout en rondeur, comme les personnages de son « papa », le créateur[** Fernando Botero*] (95 ans) dont on pourra voir bientôt les œuvres. « Cheval avec Bride » (1999) annonce l’exposition au Centre Caumont d’Aix. Il trône dans la cour d’honneur, la cour par laquelle arrivaient carrosses et chevaux, il y a quelques décennies.

Il y a des chevaux de l’artiste colombien à Barcelone, à Bogota, ou encore à Mexico. Celui qui a atterri à Aix a sauté un bel obstacle, le mur du Centre Caumont depuis la rue voisine du quartier Mazarin. Il n’est pourtant pas taillé pour les concours hippiques.
Depuis 6 heures du matin, dans le froid aixois, jusqu’à 11 h, des équipes de montage se sont activées autour de l’œuvre monumentale. La presse était conviée et quelques badauds matinaux ont pu assister à l’événement.

C’était le temps des grandes manœuvres sous l’œil inquiet du Pierrot de Botero, qui depuis son affiche suivait le transfert. [**Cécilia Brasci*], commissaire de l’exposition ne quitte pas des yeux le camion grue. «On a un peu d’inquiétude au moment de le soulever, on pense au risque de choc. Toutefois on est vite rassuré car on a fait appel à une société de transport très fiable, très professionnelle. On attend plusieurs camions, plusieurs convois exceptionnels avec des tableaux de grandes dimensions qui proviennent de différentes origines». Au final, un bronze, c’est imposant, mais c’est tout de même solide ! 10 h 45, le voile est levé. On photographie le cheval sous tous les angles, tous. Car il est magnifique, quel que soit le point de vue. À l’instant T où il est présenté, il fait moins froid, la lumière est belle, le ciel dégagé et le cheval brille. Quel bel écrin que cet hôtel particulier.

Une autre sculpture, la ballerine, fera quant à elle le voyage avec les peintures, et trônera dans le hall d’entrée. Le cheval, l’un des nombreux thèmes que [**Picasso*] et [**Botero*] ont en commun, annonce le dialogue.

« Botero dialogue avec Picasso ». Ouverture au public le 24 novembre. Nous reviendrons sur l’événement.

[**Pétra Wauters*]


« Botero dialogue avec Picasso » du 24 novembre au 11 mars. Aix-en-Provence


Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées en contrebas de la page.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 15/11/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus