A record of caricatures of some famous French politicians


Depuis Daumier la caricature en général et la caricature politique en particulier ont été érigées en véritable art. Elle a acquis, souvent très durement ses lettres de noblesse, elle a connu ses maîtres de 
[**Daumier*] à [**Plantu*] en passant par [**Carand’Ache.*] Elle a ses martyrs avec les dessinateurs de [**Charlie Hebdo*]. La caricature est là pour amuser, pour faire sourire, mais, comme les mots, c’est une arme, une arme d’autant plus terrible, efficace, qu’elle est facile d’accès, qu’elle ne demande pas, du moins de prime abord, un grand effort intellectuel. Encore que, souvent la caricature demande à celui qui la voit une solide connaissance historique, politique des faits faisant l’actualité.

La tuerie de [** Charlie Hebdo*] est là pour nous rappeler qu’être caricaturiste est devenu un métier à risques, et pas qu’en France. [**Plantu*], grâce à son accès facile à la sphère médiatique porte régulièrement à notre attention la situation de ses nombreux confrères qui sur toute la surface de la terre risquent leur liberté, voire leur vie car ils revendiquent la liberté de se servir de leurs stylos, de leurs plumes.

Pour les lecteurs de La Dépêche du midi (dont le propriétaire est [**Jean Marie Baylet*] caricaturé en presse d’imprimerie avec comme sous titre « impression radicale de gauche ») ou du Midi Olympique, enfin en quelque sorte pour les occitans, [**Devo*] est loin d’être un inconnu car il est caricaturiste « maison », comme l’est [**Iturria*] chez le concurrent Sud-Ouest.

Devo a son style bien à lui, un style qui permet les connaisseurs de reconnaître immédiatement ses dessins. Il manie parfaitement cet art qui consiste en quelque traits de rendre les personnages non seulement ressemblants, mais en plus identifiables par un aspect de leur personnalité, ce trait qui le définit le mieux. Ainsi la tête de [**Marisol Touraine*] se trouve placée au sommet d’un caducée (ministre de la santé attentive à soigner ses initiatives), celle de [**Charles de Gaulle*] une croix de Lorraine (général crucifié part sa politique) ou [**Jack Lang*] dans un ressort (ressort musical socialiste) en passant par [**Jérôme Cahuzac*] en coffre-fort ( coffre-fort à combinaison douteuse).
J’ai mis à chaque fois la définition que l’auteur appose en-dessous de chacun de ses dessins, et on s’appercoit que Devo a un vrai talent de caricaturiste non seulement au niveau du dessin mais aussi de la plume.

Ce recueil nous permet de réviser visuellement toute la Ve République à travers les hommes qui ont été aux affaires durant ces presque soixante dernières années. Certains sont quelque peu oubliés des jeunes génération comme [**Alain Poher, Maurice Couve de Murville*] ou [**Michel Crépeau,*] d’autres font encore les unes de l’actualité comme [**Olivier Besancenot, Bruno Lemaire*] et bien sûr,[** Emmanuel Macron*] (homme politique en marche tentant d’éviter un faux pas).

Voilà un petit livre qui vous emplit de joie et qui peut devenir un excellent cadeau de fin d’année pour un prix bien peu élevé (16 euros) vu le plaisir qu’il nous donne.

[**Pierre de Restigné*]


[**Le petit musée de la V République
Devo*]
éditions Baker Street. 16€


Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées en contrebas de la page.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 06/11/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus