Donald Trump depicted as an evil hero in a latino short movie


Une fois n’est pas coutume, une petite infidélité à une tradition bien établie mise en place dans Wukali, voici ce samedi en lieu et place du film d’animation, un court-métrage. Je joue sur les mots me direz vous car parfois dans des festivals de cinéma par exemple, films d’animation et courts-métrages sont passablement mélangés et intriqués dans la même catégorie, bref !

Actualité oblige si j’ose ainsi dire ( elle a bonne mine non, l’actualité! ) un film consacré à [**Donald Trump*], un petit bijou d’humour noir ou plutôt négro car ce film est latino, uruguayo-mexicain en quelque sorte, son réalisateur [**Ale Damiani*] est uruguayen, la maison de production est mexicaine avec des filiales dans toute l’Amérique du Sud . Ale Damiani est un spécialiste des effets spéciaux en 3D, il a réalisé nombre de petits films publicitaires. Le titre déjà est amusant, Latinos Vs Donald Trump, et renvoie à la tradition judiciaire américaine et à sa jurisprudence

Drôle, mais pas que, comme dirait ma voisine de palier ( en fait, je vous l’avoue tout net, je n ‘ai pas de voisine de palier, ce n ‘est qu’une figure de style ).Dans les effets spéciaux Ale Damiani n’est pas mal du tout, vous pourrez observer par exemple le soin donné à la représentation de Donald Trump en monstre d’acier ou à cette soucoupe venue de l’espace, c ‘est très bien conçu et efficace.

Un petit film à prendre au second degré, plein d ‘humour allusif et culturel notamment sur les différentes et savoureuses représentations identitaires du Mexique. Le motif de ce film a pour origine la décision de Donald Trump de construire un mur pour barrer la route aux migrants latino-américains et les empêcher d’entrer aux USA !

Trump se dédouble et apparait sous les traits d’une espèce de Robocop, mécanique et machiste, qui pisse des missiles, foudroie les adversaires par des feux de mitrailles et broie ses ennemis sous ses pieds d’acier. On aperçoit Donald Trump aux commandes du monstre de métal et d’électronique vu de dos, dans la démesure de sa folie tragique et pathétique. Il finira sur une table d’opération, abandonné par ses chirurgiens, sa moumoute blonde oxygénée s’envolera comme un fétu de paille ballotté par le vent du désert.

De nombreux petits clins d’oeil rafraichissants sur la culture et la société mexicaine dans toute sa richesse et sa diversité avec à la fin pour illustration musicale : La Cucaracha, La Cucaracha Ya no puede caminar: Porque no tiene, porque le falta: Marihuana que fumar. .

Il existe par ailleurs aujourd’hui même aux [**USA*] nombre de créateurs et d’ artistes qui se dressent de toute la force de leurs talents, contre la politique menée par [**Donald Trump*]

Nous vous présenterons prochainement, avec plus de sérieux cette fois-ci, et dans une toute autre rubrique, une analyse ciblée sur ce personnage tragique devenu le 45ème Président des États Unis d’Amérique.

[**Pierre-Alain Lévy*]


Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 09/09/2017


Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager positionnées en contrebas.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus