Well-cooked meat or not ?


Vous souvenez-vous d’ Una Furtiva lagrima que nous avions déjà présentée dans cette rubrique et adorée ? Eh bien Wurst le film d’animation que nous vous offrons pendant cette semaine de juillet est du même réalisateur [**Carlo Vogele*] !

Mais venons en tout de suite à [**Wurst*] puisque tel est son titre, ce qui pourrait se traduire bien entendu par saucisse ou boudin mais auquel je préférerais un titre élargi du genre : «Viandes pour tous sur la plage !»

Un film un peu international d’ailleurs, un auteur luxembourgeois, il travaille pour Pixar aux USA avec des techniciens français et allemands. International bien sûr aussi comme les touristes et les estivants des bords de mer, sujets de ce film…

Pas de problème, pour Carlo Vogele la nourriture est quelque chose qui compte et son rapport à l’alimentation est pour lui une source de fantaisie et de liberté, c’est même, et tel est bien le cas dans ces deux films, un motif d’inspiration et de créativité ! On s ‘en réjouit et à chaque fois il nous amuse. Tant de pisse-froid à longueur d’année nous tannent et vitupèrent sur des conseils et contre-conseils de régimes en tous genres que la dérision ici et l’originalité même du traitement des personnages bidochons en diable c’est le cas de le dire dans ce film est source d’amusement.

Eh oui et cela n’est pas que valable que sur les plages californiennes, que de viandes en tous genres sous le soleil et sur le sable à l’heure du zénith, à chacun son univers et son espace avec sa musique aussi. Plats de côtes huilées sur les transats ou les linges de plage, boudins potelés se dandinant avec quelques centimètres de textiles entre les seins ou sur les fesses, gras doubles machos et ventrus en veux-tu en voila à n’en plus savoir où mettre, mais aussi légères viennoises s’écartant de la mêlée populaire pour savourer à l’ombre d’un parasol distant un petit blanc frais gouleyant et sympa. Je ne parlerai pas des têtes de veau, spécialité française si chère à [**Jacques Chirac*], et souvent si nombreuses que le réalisateur n’a pu mentionner… Vous avez aussi observé que pendant que certains se font griller au soleil, d’autres un peu à l’écart s’en paient une tranche ! Par ailleurs le chien, oui le chien, je ne pourrai désormais plus voir les teckels de la même manière !

«That’s all folks», n’est ce pas ( enfin pas tout à fait…!) et c’est très bien ainsi, On rit, ou plutôt on sourit, c’est tout à fait l’essentiel n’est-ce pas ?

Ah, j’allais presqu’oublier, ne voyez de ma part aucune ironie, aucun sourire moqueur sur la concomitance entre le sujet traité par ce film et sa mise en ligne dans Wukali en ce juillet caniculaire. D’ailleurs je vous invite à marquer votre amusement en envoyant cet article à tous vos amis en vacances via les icônes Facebook ou Twitter situées au bas de cet article. Un peu d’air frais dans ce monde de brutes, çà fait du bien !

Mais, dites-moi, vous ne trouvez pas que cela sent l’Ambre Solaire et la crème anti-UV, non ?

[**Pierre-Alain Lévy*]


Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 22/07/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus