Ups and downs, the irresistible downfall of a conservative candidate who dreamt he would be elected president


Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne l’avait pas vu venir ce [**cher François*] dans les semaines qui précédèrent la primaire de la droite; les commentateurs les plus avisés avaient les yeux de Chimène pour [**Juppé,*] talonné à ce qu’ils disaient par [**Nicolas Sarkozy*]. Restait en marge ce candidat de la Sarthe, ce premier Ministre, veule et impuissant qui déclarait en tant que tel que «la France est en faillite», tout en conservant aux pieds les godillots qu’il eût du abandonner et démissionner du gouvernement Sarkozy s’il … Bref avec des si!

[**Ah Fillon, inénarrable François Fillon !*] C’est vrai que pendant ce temps, avant que le «peuple de droite» ne tranchât, il avait mieux à faire pour rallier par devers lui, pour rameuter sur sa candidature tout ce qui compte en France de réactionnaires pur beurre, de néo-conservateurs bon teint, ces partisans de la Manif pour tous, d’une France rancie et qui vivait bien sous[** Pétain*]. Oui tandis que [**Juppé*] et [**Sarkozy*] croyaient encore à leur destin présidentiel ( les pauvres!) lui Fillon et ses proches ( [**Bruno Retailleau*] par exemple), allaient dans les tous derniers jours qui précédaient le scrutin partisan des primaires, faire de la retape et chercher discrètement, sans nul tapage médiatique et pour cause, les voix de cette droite-extrême, de cette frange intolérante et intégriste de la droite française.

Et Juppé et Sarkozy qui n’avaient rien vu venir furent ainsi floués, CQFD ! Car oui quand on demande à des militants ( qu’ils soient d’ailleurs de droite ou de gauche) une telle action souterraine et stratégique pour gagner une élection, en quelque sorte une manoeuve de contournement par les ailes, comme le savait si bien faire [**Napoléon*], alors on s’exécute, on obéit le petit doigt sur la couture du pantalon et on va voter en silence, pour bouleverser la donne politique, soit un coup de poker fatal. Ce qui fut fait ! Le parti communiste, il n’est pas inutile de le rappeler, sait aussi de son côté très bien faire cela, n’en déplaise à [**Mélenchon*] qui fut à la manoeuvre lors des primaires socialistes… (Il en fut de même au moment de l’élection opposant [**Giscard*] et [**Mitterand*] en 1981 mais c ‘est une autre histoire…). «Français, vous avez la mémoire courte», je n’ose dire d’où est tirée cette citation ! Et voila pourquoi votre fille est muette !

«On ne parle pas de programme pendant cette élection présidentielle», mais qui ose dire cela, ceux-là même qui se font les avocats de Fillon et défendent un programme qui serait insupportable pour bon nombre de Français? Parlons-en du programme! Vous voulez des précisions, deux exemples pour ne pas lasser, la mise à mal de la Sécurité sociale et des retraites, et la purge drastique sur le nombre des fonctionnaires (c’est à dire le chaos social, il faut lire son programme pour s’en convaincre) avec le soutien «bienveillant» ( c’est le mot aujourd’hui à la mode !) d’un de ses amis et conseiller bien plus qu’influent, un certain[** Henri de Castries*], ex-PDG d’Axa… ! Ah l’entourage !

Quant aux affaires…une de mes amies autrefois disait« le poisson pourrit toujours par la tête !», c’est parait-il un proverbe chinois, qu’importe !

[**Le Pénélope Gate et le reste*]

Là, on touche à l’honneur et à la respectabilité, au coeur de la République, celle que nous aimons, que nous chérissons, que nous soyons femmes ou hommes de droite ou de gauche, peu importe! Là, la salissure est extrême, infâme, abjecte, insupportable, intellectuellement inacceptable, quelle que soit notre appartenance politique j’insiste ; et d’autant plus quand on se drape dans l’Histoire en évoquant les mânes du [**général de Gaulle*], rappelez-vous: « Imaginez vous le général de Gaulle mis en examen?» disait ainsi François Fillon en évocation subliminale, la main sur le coeur, au sujet des affaires judiciaires impliquant Nicolas Sarkozy.

Non les Français, Monsieur Fillon, dans leur honneur et leur dignité et quelles que soient leurs familles politiques, ne peuvent pas accepter vos contournements, vos tripotages sémantiques, vos diversions politiques, vos lamentables explications, la justice vous a mis en examen, votre présence encore comme candidat à l’élection présidentielle est tout simplement indigne, d’ailleurs vous vous reniez! Oui, dussiez-vous faire le gros dos, la [**Justice*], et dans le pays de [**Voltaire*], [**d’Émile Zola*] et d'[**Albert Camus*] ce mot est précieux, est la garante de notre démocratie. A suivre, [**Marine Le Pen*], (comme votre ancien président le fit d’ailleurs) vous en avez aussi pris les tares, les abjections et les vices !

[**Pierre-Alain Lévy*]

[(
Le Trombinoscope de Wukali
Cliquer sur chacun des noms des candidats pour lire les articles parus dans le trombinoscope.

[**Les candidats:*]

Philippe Poutou
François Asselineau
Jean-Luc Mélenchon
Marine Le Pen
Nathalie Arthaud
Nicolas Dupont-Aignan
Emmanuel Macron
Benoît Hamon)]


Contact : redaction@wukali.com
WUKALI
15/04/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus