Such inventiveness, between dream and nightmare !


[**James Thierrée*] était un vieil homme tyrannique dans « Tabac rouge », un superbe « chorédrame » déjà présenté au grand Théâtre en 2014. Le petit-fils de [**Charlie Chaplin*] était aussi « Raoûl », un drôle de personnage, génial, décalé, dans un spectacle à couper le souffle. Il est multiple James Thierrée, il sait tout faire ce quadragénaire surdoué qui séduit au cinéma également. On n’oublie pas sa formidable prestation aux côtés d’[**Omar Sy*] dans le film « Chocolat » pour laquelle il remporta le César 2017 du meilleur second rôle.

[**Du théâtre ou du cirque ?*] Qu’importe ! [**Pina Bausch*] était sans doute l’une des premières à brouiller les pistes avec la danse-théâtre. Une pionnière dans son genre. James Thierrée est de cette trempe-là, il apporte un souffle neuf et tous ses spectacles portent sa griffe.

L’art du clown et du pantomime sont à l’honneur dans ce spectacle bizarre joué à Aix-en-Provence du 22 au 25 mars 2017 , vous avez bien dit «bizarre», dont le thème ne l’est pas moins : Une grenouille blanche dévorera tout cru une famille.

[**La grenouille a t-elle raison ?*] Une scénographie ingénieuse mais pas forcément hospitalière et même un peu glauque, pour cette adaptation d’un des contes des [**Frères Grimm*], Le roi Grenouille. Vous ne connaissez pas l’histoire ? Ça n’est pas grave, on peut aimer le spectacle et prendre ces numéros insolites comme ils viennent. On croit rêver. D’ailleurs, il est conseillé de rêver, il faut se laisse porter, emporter, électriser même …. et qu’importe si on perd parfois le fil dans ce labyrinthe de fictions. Imaginez des machines improbables, des lustres et des suspensions reliées par des poulies, des ficelles, des fils électriques… Tout bouge dans les airs, même les lumières qui changent elles aussi de couleurs, comme dans un kaléidoscope. Puis on entend des grésillements suspects, on a un peu peur que cette machinerie survoltée s’emballe au dessus de nos têtes. Même pas peur les enfants ? Il est écrit « spectacle à partir de 8 ans », mais il est vrai que les enfants aiment les contes qui font peur !) Soudain, c’est comme si on captait une radio ou des bruits parasites. Tout peut arriver. Etrange décor pour raconter cette épopée familiale. Raconter sans un mot, juste quelques baragouinages, piaillements, vociférations. Cependant une chanteuse, toute de velours rouge vêtue chaperonne l’histoire, adoucit le propos de sa voix mystérieuse, magnétique et profonde, met joliment en musique les tribulations de cette fratrie victime de malédictions. Et pour en sortir, justement, ce n’est pas simple : un escalier en colimaçon sans fin, un piano qui n’en fait qu’à sa tête, ce qui énerve méchamment James, le chef de bande et sa drôle de famille (moments irrésistibles), une fontaine magique et étrange, dont les eaux nous parlent sans doute de l’inconscient, à moins qu’elle soit simplement le lieu de ralliement des grenouilles ? Les deux sans doute. Quelques moments enchanteurs encore lorsque cette princesse se glisse dans ses eaux et s’y endort, repliée sur elle-même. Comme elle, on oublie de respirer. Face à nous, assis sur la scène, James Thierrée dialogue avec ses doigts farceurs, ces doigts encore qui n’arrivent pas à se défaire d’un violon qui colle, ou qui cherchent à se débarrasser d’une mèche rebelle… Ces saynètes s’enchainent avec fluidité.

On baigne dans le comique de l’absurde et de l’irrationnel et les cinq formidables interprètes sont dans leur élément : [**Sonia ‘SonYa’ Bel Hadj Brahim, Ofélie Crispin, Samuel Dutertre, Hervé Lassïnce,Thi Mai Nguyen*] et bien sûr, [**James Thierrée*].

Le corps est pour James Thierrée un véritable instrument de travail. Au centre même de ses recherches au théâtre, il est le vecteur de toutes les émotions. Tout jeune, James Thierrée a voulu apprendre à utiliser le corps, un sacré outil pour jouer à l’acrobate, faire du mime ou encore de la voltige. Quel chemin parcouru avec sa Compagnie du Hanneton créée en 1999 ! Certes, il est né « enfant de la balle » avec des parents célèbres. Sa maman, [**Victoria,*] fille de[** Charlot*], et [**Jean-Baptiste Thierrée*], son père, ont créé « Le Cirque Bonjour » devenu « Le Cirque invisible », des pionniers d’un cirque d’un genre nouveau. On est aussi frappé par la ressemblance avec [**Charlie Chaplin*], son grand père. Peut-être davantage encore dans ce dernier spectacle. Mais James Thierrée, digne héritier de tous les talents de ses illustres parents, est unique.

[**Pétra Wauters*]


[(Quelques dates :

[**Barcelone*] – Festival Grec du 26/07/2017 au 26/07/2017

[**Ekaterinburg*] – Festival Tchekhov Ekaterinburg du 06/07/2017 au 07/07/2017

[**Moscou*] – Festival Tchekhov Théâtre Mossoviet du 26/06/2017 au 30/06/2017

[**Nice*] – Théâtre National de Nice du 07/06/2017 au 11/06/2017

[**Massy*] – Opéra de Massy du 20/05/2017 au 21/05/2017

[**Noisy le Grand*] – Espace Michel Simon du 16/05/2017 au 17/05/2017

[**Manchester*] – The Lowry du 10/05/2017 au 11/05/2017

[**Londres*] – Sadler’s Well Theater du 03/05/2017 au 07/05/2017

[**Compiègne*] – Espace Jean Legendre Salle Ravel du 04/04/2017 au 05/04/2017

[**Villefranche sur Saône*] – Théâtre de Villefranche du 30/03/2017 au 01/04/2017

)]


*Contact *] : [redaction@wukali.com
WUKALI 03/04/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus