When a novel by Edgar Allan Poe, becomes a gorgeous cartoon


La littérature est une source inépuisable d’inspiration pour les scénaristes, et ceux du film d’animation ne manquent pas d’y puiser. Plus particulièrement les réalisateurs d’Europe centrale et de l’est. C’est ainsi que nous avons pu découvrir dans cette rubrique de Wukali des cinéastes russes, tchèques, polonais par exemple ( voir la liste des films d’animation diffusés dans cette rubrique) qui ont illustré tant Gogol, Pouchkine, Andersen, Hemingway et comment ne pas penser aux chefs d’oeuvre d’Alexandre Petrov.

Voici un film yougoslave, qui prend sujet dans la littérature américaine, «Le Masque de la Mort rouge» d’Edgar Allan Poe et qui s’inscrit dans cette lignée. Il en a toutes les caractéristiques, la première, indubitablement, c ‘est le raffinement et l’élégance et du dessin et de la couleur. Sans vouloir être cuistre, il est patent de noter toutes les influences puisées dans histoire de la peinture et notamment celle de la Renaissance italienne ou de l’Europe du nord.


L’auteur, Pavo Stalter, connait bien son Poë si j’ose ainsi dire, en effet cette nouvelle Le masque de la Mort rouge, qui sera, il est intéressant de le mentionner, traduite par [**Baudelaire,*] a été publiée dans le recueil intitulé:« Les nouvelles extraordinaires»; il en est une autre toutefois, «Le Puits et le pendule» publiée celle là dans un autre livre du même Edgar Poë «Les Dernières nouvelles extraordinaires», où un pendule, c’est-à-dire le battant d’une horloge, tient un rôle particulièrement maléfique, jusqu’à au paroxysme porté par le destin presqu’insoutenable, (mais heureusement les troupes de Napoléon commandées par Murat, mais c’est une autre histoire…) . Or dans ce film d ‘animation réalisé en 1969 par le réalisateur tchèque [**Pavo Stalter*] et [**Branko Martinović*] aux studios Zagreb en Croatie, on y voit un pendule qui rythme la marche inexorable du temps . Habile adaptation, fusion des histoires, bref tout cela c ‘est du métier ! Faut-il souligner que ce film a été récompensé en 1971 au Festival international du film d’animation d’Annecy ?

[**Pierre-Alain Lévy*]


*Contact *] : [redaction@wukali.com
WUKALI 01/04/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus