A charming and light French comedy, a must !


Après 6 mois au Théâtre Antoine et 60 dates de tournée, [**Fleur de Cactus*] revient pour 48 représentations exceptionnelles. Ne loupez pas la vôtre ! [**Catherine Frot*] est notre héroïne, comme l’a été [**Sophie Desmarets*] à la création de la pièce en 1964.

[**Fleur de Cactus, c’est la pièce aux 6 nominations et 1 Molière pour Catherine Frot !*]
C’est une comédie des plus piquantes et des plus insolentes, une pièce comique avec une pointe de féminisme, et ma foi, il faut bien le dire, on se moque des hommes mais de manière élégante. Mais ne vous y trompez pas, ce sont deux hommes qui l’ont écrite, le tandem [**Pierre Barillet*] et [**Jean-Pierre Gredy,*] deux auteurs qui ont signé ensemble une trentaine de comédies. Fleur de cactus sera adapté en 1969 au cinéma par [**Gene Saks*], avec pour vedette[** Ingrid Bergman*]. La pièce sera également reprise à Broadway par [**Lauren Bacall*]. Du beau monde !

Casting également séduisant pour cette reprise. Catherine Frot ! La grande Catherine, et son partenaire, [**Michel Fau*], qui signe également la mise en scène. Sacrée meilleure actrice aux César 2016 pour son rôle dans Marguerite – Catherine Frot était déjà aux côtés de Michel Fau dans ce film irrésistible. Il faut dire que le duo fonctionne bien et la complicité est évidente.

C’est une pièce de Boulevard «mais pas que» !

Même si le sujet présente un intérêt moyen, Fleur de Cactus ressort magnifiée grâce aux acteurs déjà, et à cette mise en scène décalée. C’est le traditionnel « tel est pris qui croyait prendre » mais au final, on ne se lasse pas.

Julien Desforges, chirurgien-dentiste à la brillante carrière, entretient une liaison avec Antonia. Il ne veut pas s’engager, aussi il lui fait croire qu’il est marié et qu’il a des enfants. Puis l’homme amoureux change d’avis, et décide d’épouser sa maitresse. qui pose une condition à leur union : rencontrer sa future ex-femme. Heureusement, l’assistante dentaire de Julien va jouer ce rôle, mais il se trouve que celle-ci est secrètement amoureuse de son patron.

On est en 1964, flash back, les téléphones ont encore des fils et des cadrans, les vêtements sont rétros-chics, les jupes courtes et les costumes ajustés, et la déco est vintage, et on s’étonne, mais c’est le parti prix du metteur en scène, des portes qui claquent et des cloisons qui tremblent. Faux comptoir, fausses portes, faux décors, c’est bien fait, bien pensé, et le faux sonne juste ! On pense à [**Jacques Tati,*] son sens incroyable de la mise en scène, son efficacité comique, et où même la tristesse, l’amertume ne sont jamais très loin du rire. Les acteurs s’en donnent à cœur joie : [**Mathilde Bisson*], ravissante et désarmante, [**Patrick Ligardes,*] étonnant, [**Marie Hélène Lentini,*] fantasque, [**Wallerand Denormandie*], beau gosse éloquent, [**Frédéric Imberty*], expressif en diable, et [**Audrey Langle,*] effrontée, tous sur jouent, en font des tonnes, et si cela surprend dans les premiers instants, on comprend bien vite que là encore, il s’agit d’un parti pris. Tous semblent sortis d’une BD. Fleur de Cactus est une pièce au final très « dessin animé », avec des situations burlesques et décalées qui fonctionnent, même les plus invraisemblables. On y croit. On y croit d’autant plus qu’il y a [**Catherine Frot,*] une actrice vraiment hors du commun, qui sait jouer tous les registres, construit ses rôles avec intelligence et précision. On aime aussi cette part de mystère et de poésie qu’il y a en elle, et on s’en régale à chacune de ses apparitions. Car elle joue des personnages toujours très différents, aime nous étonner, nous surprendre, brouiller les pistes. Et ce rôle, très physique, dans cette pièce au rythme effréné, c’est du pain béni pour Catherine Frot, allias Mademoiselle Vignau.

[**Michel Fau*] sait jouer avec les qualités de l’actrice caméléon. Le metteur en scène possède par ailleurs ce petit plus, ce « je ne sais quoi » qui apporte un souffle nouveau à la pièce : l’originalité et toute l’ironie nécessaire pour parler de l’humain avec dérision et nous accrocher pendant plus de deux heures. Il a un ton, un langage, et le sens inné de l’aventure. Une aventure qu’on était ravi de partager.

[**Pétra Wauters*]


[([**Fleur de cactus*]

[**Pièce de théâtre de Barillet et Grédy avec Catherine Frot*]


[**Programmation et tournée en France*]

du 14 au 25 mars
[**Marseille*]. Théâtre du gymnase

31 mars 2017
[**Fréjus*]. Le Forum- salle Gounod

du 5 avril au 4 mai 2017
[**Nantes*]. Cité des Congrès

6 avril 2017
[**Tours.*] Le Vinci- Auditorium François Ier

du 11 avril au 12 avril 2017
[**Arcachon.*] Olympia

du 16 mai au 1er juillet 2017
[**Paris*]. Théâtre Antoine)]


*Contact *] : [redaction@wukali.com
WUKALI 15/03/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus