In the eery universe of electronic components, a weather broadcast yellow little sun decides to take French Leave…!


Si vous vous fiez au titre The Great Escape, (La Grande Évasion) ne cherchez surtout nulle relation avec le film de John Sturges avec Steve Mac Queen, car il n ‘y en a pas, si ce n’est un clin d’oeil de second degré qui entraine le spectateur dans un univers électronique peuplé de composants, de cartes-mères, de processeurs, de mémoires vives ou autres condensateurs de tous acabits.


Un petit soleil «de rien du tout», comme l’on dirait du Petit Ramoneur, un rien timide et qui se faufile entre deux nuages, un de ces soleils de bulletins météorologiques à la télévision, une espèce de «Treet» jaune à pattes et plutôt rebelle et qui s’ennuie, s’ennuie, s’ennuie, décide un jour d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté du tube cathodique et de se faire la belle, quelque chose comme un grande évasion n’est-ce-pas… et c’est là bien sûr qu’il est poursuivi dans le monde mystérieux d’un boîtier électronique !

Le film sort des studios Platige en Pologne et a été réalisé par Damian Nenow le créateur du célébrissime et fantastique Paths of Hate que nous avons eu le plaisir de présenter plusieurs fois.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 25/02/2017 (première mise en ligne 30/01/2016)
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus