Who was he in fact this famous prefect of the Roman province of Judaea who presided at the trial of Jesus.


[**Aldo Schiavone*] est un des, si ce n’est le, plus grands spécialiste du droit romain dont la somme « L’invention du droit en Occident  » restera encore longtemps un ouvrage de référence. Ce grand historien italien vient de commettre une biographie d’un des personnages les plus célèbres et les plus méconnus de l’histoire : [**Ponce Pilate*]. Le vrai, pas celui de la littérature. Pourtant, c’est un personnage qui a inspiré plus d’un écrivain comme [**Boulgakov*] dans l’extraordinaire « Maître et Marguerite », [**Anatole France*] dans « Le procurateur de Judée » et plus récemment [**Eric-Emmanuel Schmitt*] dans son « Évangile selon Pilate ».

De fait Aldo Schiavone reconnaît que l’on sait peu de choses sur la vie du procurateur de Judée, il nous reste quelque trace de sa vie jusqu’à ce qu’il disparaisse alors qu’il retourne à Rome. Personnage de second plan, sûrement un ancien militaire de haut rang qui se retrouve nommé dans cette [**Judée*] qu’il a du mal à comprendre. La mentalité des juifs est à des années lumières d’un lettré romain. Ce qui explique la plainte du Sanhédrin à son encontre quand il veut entrer dans [**Jérusalem*] alors que les boucliers de sa garde portent le portrait de l’empereur [**Tibère*].

Aldo Schiavone nous explique les institutions mises en place par les Romains dans les territoires conquis, et de fait, il apparaît que Pilate n’a qu’un pouvoir très limité et relativement peu de soldats à sa disposition pour faire régner l’ordre, d’où la nécessité de toujours discuter avec les décideurs locaux et de ne pas les »braquer ». C’est ce qui explique en grande partie son attitude quand il voit [**Jésus*].

De fait, la biographie de Ponce Pilate est avant tournée sur le déroulement des entrevues que le procurateur a eu avec Jésus. Aldo Schiavone se base sur les Évangiles (tout en reconnaissant et en analysant les contradictions qu’il y a en apparence entre elles), mais aussi sur d’autres documents qui les éclairent parfaitement. Il le fait en historien et en juriste, surtout pas en théologien. Il montre un Pilate qui ne comprend rien ou du moins pas grand-chose. Il ne comprend pas pourquoi Jésus est dangereux, il ne voit strictement rien dans ses actions qui méritent son arrestation et encore moins la peine de mort. Mais surtout il ne comprend pas Jésus, il est écrasé par cet homme qui ne réagit pas comme normalement il devrait réagir, indéniablement il lui passe un message qu’il ne peut comprendre mais qu’il voudrait comprendre. Ces pages sur la rencontre entre ses deux hommes vont faire date dans la perception que l’on peut en avoir. Il faut lire la biographie de Ponce Pilate d’Aldo Schiavone rien que pour elles, tant elles sont limpides, remarquablement écrites (et traduites), sans pédantisme, ni supériorité (ce que l’on perçoit, hélas, chez certains historiens.

Aldo Schiavone fait un remarquable travail d’analyse de toutes les sources dont on dispose de[** Flavius Joseph, Tacite, Tertullien*] à [**Philon d’Alexandrie*] en passant bien sûr par les Évangiles. Il n’oublie pas les évangiles apocryphes et d’autres textes comme les Actes de Pilate, en séparant les vrais des faux.

Alors que penser de Pilate ? Un homme de son époque, de sa culture qui n’est passé dans l’histoire que pour avoir sur son chemin rencontré Jésus et c’est cette rencontre qui a changé l’Humanité.

Une courte biographie (à peine 196 pages sans les annexes) facile à lire et qui nous permet de nous plonger au cœur de la rencontre la plus célèbre de l’Histoire.

[**Félix Delmas*]|right>


[**Ponce Pilate
Aldo Schiavone*]
éditions Fayard. 19€


*Contact *] : [redaction@wukali.com
WUKALI 08/02/2017

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus