AI, a highly advanced robotic society to come


[**Quelques réflexions en vrac*]

Le[** 20ème siècle*] aura connu trois révolutions technologiques majeures : la mécanisation massive des tâches industrielles et l’avènement des robots industriels, la révolution du silicium avec l’avènement des ordinateurs et des réseaux de télécommunications et la conquête des nanotechnologies avec les méta-matériaux et la biomimétique. Aujourd’hui nos voitures sont assemblées par des robots, nos smartphones sont nos meilleurs compagnons et l’énergie solaire leur meilleur carburant. Le [**21ème siècle*] annonce pour sa part l’avènement de l’[**IA*].

L’avènement imminent d’une véritable intelligence artificielle amène certains chercheurs à développer des programmes défensifs. Comme ce [* »bouton rouge »*] de [**Google*] visant à s’assurer que l’on puisse toujours désactiver un programme apprenant.

[**La puissance des serveurs informatiques a été multipliée par un milliard en 31 ans*] rendant probable l’émergence d’une IA supérieure à l’intelligence humaine dans les prochaines décennies.

[**Alan Turing*] mathématicien et informaticien, ce génie anglais est l’un des pères fondateurs de l’informatique avec [**Claude Shannon*] et [**Von Neumarm*]. Il est connu du grand public pour avoir permis aux Alliés de déchiffrer[** «Enigma»*], le code secret utilisé par les sous-marins allemands au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Condamné pour homosexualité par le gouvernement britannique en 1952, Turing se suicide deux ans plus tard, à l’âge de 42 ans, en croquant une pomme empoisonnée au cyanure. En 2009, le gouvernement de Sa Majesté se repentira d’avoir persécuté ce scientifique exceptionnel, puis décrétera une «Année Turing» en 2012, centième anniversaire de sa naissance.

Alan Turing ayant œuvré à l’avènement des machines dès le début des années 1950. Dans un article désormais culte dans la communauté scientifique, Turing jetait les bases du premier test pour distinguer un homme d’une machine. Visionnaire, le scientifique prévoyait que les programmes informatiques réussiraient ce test dans les cinquante prochaines années. Pas si visionnaire finalement… Il aura fallu attendre 66 ans pour qu’un programme passe avec succès une partie seulement du fameux test de Turing. Une expérience rendue célèbre dans la culture sci-fi et notamment par le film Blade Runner.

Turing est moins célèbre pour ses théories de la morphogenèse, la genèse de formes complexes. En tant que mathématicien, il se passionnait pour ce problème : comment la nature fait-elle pour construire et faire émerger, à partir de codes simples, des formes aussi variées que celles observées chez les espèces vivantes animales ou végétales?

[**Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?*]

L’Intelligence Artificielle regroupe les sciences et technologies qui permettent d’imiter, d’étendre et/ou d’augmenter l’intelligence humaine avec des machines.
Les bases de l’[**IA*] (AI en anglais) avaient été posées par Alan Turing dès 1940, mais la recherche n’a vraiment décollé qu’après la[** conférence de Dartmouth College*] aux USA pendant l’été 1956.

L’IA a été conceptualisée en 1956 par [**John McCarthy, Alan Newell, Arthur Samuel, Herbert Simon*] et [**Marvin Minsky*], ce dernier étant décédé en janvier 2016.
L’IA s’inscrit dans une longue tradition humaine d’innovations s’appuyant d’abord sur la force mécanique puis sur la force intellectuelle toutes deux artificielles. Certains scientifiques visent à atteindre dans un premier temps l’intelligence humaine. L’IA fait partie de ce que l’on appelle aussi les sciences cognitives.[** IBM*] intègre ainsi [**Watson*] dans son offre de “cognitive computing”.

[**Quelques dates*]

1997, l’ordinateur [**Deep Blue*] bat le champion du monde des échecs [**Gary Kasparov*]

2011, le [**système expert Waston d’IBM*] bat les humains au jeu télévisé Jeopardy et en 2015, il réalise en quelques minutes des analyses cancérologiques qui pendraient des décennies à des cancérologues.

Mars 2016, l’[**AlphoGo*] de [**DeepMind*] bat le champion du monde de go, [**Lee Sedol*]
Pour construire ce programme, DeepMind a eu recours aux réseaux neuronaux. Baptisés ainsi car ils s’inspirent du fonctionnement des neurones biologiques, ils permettent l’apprentissage par expérience. A l’aide du principe d’induction, le programme est capable de s’améliorer au fil du temps. AlphaGo a ainsi été nourri de plusieurs millions de parties de go jouées au cours de l’histoire. Il s’est ensuite progressivement amélioré en disputant de nombreuses parties contre lui-même. Ce principe lui a permis de progresser à un rythme exponentiel entre son match joué (et gagné) en octobre 2015 contre le français [**Fan Hui*], et celui remporté en mars 2016 contre Lee Sedol.

Les victoires de[** Watson*] et d'[**Alphago*] démontrent que nous sommes passés d’une évolution technologique linéaire à une évolution exponentielle au cours de laquelle les innovations et les applications de l’[**IA*] catalysent et accélèrent le progrès.

Après le jeu de go, DeepMind, la filiale de Google, compte entraîner son intelligence artificielle pour vaincre au jeu de stratégie en temps réel StarCraft II. Un défi technique encore plus relevé qui est susceptible d’offrir à une IA des compétences précieuses pour accomplir des tâches de la vie réelle.

Une intelligence artificielle fait son entrée dans un cabinet d’avocats

Deux grands projets: [**Brain Initiative*], lancé en 2013 aux [**États-Unis*] par le président [**Obama*], et [**Blue Brain*], lancé en [**Europe*] en 2005 dans le cadre d’une collaboration entre l’École polytechnique fédérale de Lausanne, en Suisse, et la firme IBM, et étendu en 2013 au projet Human Brain Simulation Project (HBSP) que finance la [**Commission européenne*]. Ces projets visent à reproduire, d’ici à 2024, un réseau neuronal simulant le fonctionnement de parties du cerveau avec ses milliards de neurones. Ces machines correspondent tout à fait à l’appellation IA, car le cerveau est le système le plus complexe qui soit. Toutefois, ce terme d’intelligence ne correspond pas exactement à l’intelligence humaine, faite d’émotion, d’abstraction, d’empathie (cette capacité propre aux êtres vivants de se mettre à la place des autres pour comprendre leurs émotions ou leurs sentiments), d’altruisme, de fraternité, de conscience.

[**Palantir*]


*Contact *] : [redaction@wukali.com
WUKALI 01/12/2016

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus