The ways of faith, praising the name of Jesus, a subtle one woman show


« Je danserai pour toi », un one woman show parisien qui attirera les spectateurs en quête de spiritualité

[**« Je danserai pour toi »*], c’est l’histoire d’une femme qui relate sa rencontre et son entrée en religion. Ce spectacle insolite, courageux et originalement mis en scène se tient à l’[**Essaïon*] dans le 4ème arrondissement de Paris. Son caractère engagé, avec le thème central de la foi (en l’occurrence la foi catholique), pourra ne pas plaire à tous, mais inspirera probablement les spectateurs eux-mêmes en recherche de spiritualité ou de témoignages de vie sur le sujet.

[**Une mise en scène réussie*]

La cave voutée en pierre du théâtre de l’Essaïon qui héberge ce one womansh ow nous plonge d’entrée dans un cadre chaleureux, intimiste. La pièce qui s’en suit s’inscrit de manière très cohérente dans cette atmosphère agréable.

Dans cette ambiance feutrée, [**Sophie Galitzine*], alias Louison dans le spectacle, nous narre alors son histoire et son chemin spirituel en jouant très harmonieusement avec le mobilier de la scène. Des penderies mouvantes et des jeux de rideaux de divers coloris – chargés symboliquement – lui permettent de marquer les époques de sa vie et les ressentis respectifs, ses états émotionnels d’alors.

Ce récit est entremêlé de pas de danse, une de ses passions, de citations d’une voix off (commentant sa vie et la mettant en perspective à l’aide de morceaux choisis de philosophes, penseurs, leaders spirituels divers). Le tout nous permet de passer un bon moment, d’un peu moins d’une heure et demi, en sa compagnie.

[**Une thématique difficile*]

Dans une société de plus en plus en plus individualiste, où le bonheur tend souvent à devenir un impératif voire un dû, la vie spirituelle est recherchée de toute part ; que ce soit par quête de sens, d’espoir, de réconfort psychologique ou encore pour s’intégrer dans un groupe et y trouver une forme de bienveillance, un espace protégé…

Le thème peut donc paraître de prime abord porteur mais comme le rappelle Louison dans la pièce avec humour « la passion du Christ » ça ne constitue pas le trait le plus tendance pour rencontrer l’âme sœur. De même, la thématique de la foi catholique n’est probablement pas le sujet le plus insolite et vendeur pour un spectacle a priori. Il est donc courageux de la part de la comédienne d’avoir choisi ce thème, d’assumer cette ferveur et d’essayer d’en faire le témoignage en illustrant les problématiques que représente dans notre société actuelle le choix d’une vie religieuse. Les injonctions contradictoires entre une vie « dans l’air du temps » et une vie « religieuse », aux allures souvent désuètes, sont ici très bien mises en scène par un dialogue entre Louison et elle-même.

Au final il en ressort une pièce agréable, bien montée, que l’on recommandera aux spectateurs ouverts et curieux de découvrir ce que peut signifier en 2016 une entrée en religion.

[**Sébastien Prudent*]


[**Je danserai pour toi*]
avec et écrit par [**Sophie Galitzine*]
avec la complicité de [**Jean Franco*]

Du 8 Septembre au 11 Novembre 2016. Jeudi et vendredi à 19h45

[**Théâtre Essaïon*] (cliquer). 6 rue Pierre au lard. 75004 Paris. 01 42 78 46 42


WUKALI 03/10/2016
*Courrier des lecteurs *] : [redaction@wukali.com

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus