Will UCCA, Art foundation in Peking dedicated to contemporary art close ?


Plus connu sous le nom de son acronyme [**UCCA,*] la Fondation et galerie musée [ Ullens Center for contemporary art pourrait n’avoir plus que quelques semaines d’existence devant elle et sa célèbre collection vendue et dispersée. C’est en tous cas ce que l’on entend dire dans certains milieux bien informés. On peut considérer UCCA comme l’épicentre de l’art contemporain en [**Chine,*] le lieu de convergence entre l’occident et la Chine, par où se croisent les influences et se rencontrent à [**Pékin*] les artistes.

Le Centre est installé dans trois vieilles usines désaffectées construites dans les années 50 et qui furent réhabilitées par les architectes [**Jean-Michel Wilmotte*] et [**Qingyun Ma*] en 2007.

UCCA a ouvert en 2007 et a été créé à l’inactive du baron belge et de son épouse [**Guy et Myriam Ullens de Schooten*]. UCCA a multiplié les expositions, c’ est une espèce d’incubateur de l’art contemporain chinois, il a aussi permis de présenter en Chine un grand nombre d’artistes occidentaux couvrant un large spectre de la création contemporaine et de l’art moderne du XXème et du XXIème siècle introduisant notamment [**Duchamp*]. Le centre a aiguisé l’oeil du public et a ainsi pu lui faire connaître les oeuvres de [**Olafur Eliasson, Tino Sehgal, Tatsuo Miyajima, Taryn Simon*] et de [**Sterling Ruby*].

En 2008 l’exposition [**Christian Dior*] développa une synergie entre la création de la grande marque de haute-couture française et les artistes contemporains chinois, ce fut notamment une occasion de rencontres de prestige entre des personnalités venues du monde entier pour l’occasion, ce qui fit grand bruit. D’autres expositions suivirent.

Tout n’a pas toujours été rose cependant. En effet en mai 2014 trois oeuvres de [**Ai Weiwei*] ont été retirées d’une exposition consacrée à la rétrospective Hans van Dijk, et le nom de l’artiste chinois conceptuel fut même retiré du catalogue. Manifestement les autorités chinoises n’étaient pas étrangères à cette décision pour le moins scandaleuse.

Actuellement, trois expositions sont en cours: [**Rauschenberg en Chine, John Gerrrard, Puissance et jeu, Nouvelles tendances: Hao Jingban*].

Quels sont pour UCCA les éventuels repreneurs en vue? Pour l’instant aucune information ne filtre sur ce sujet.

Bian Jingzhao 边景昭 correspondant de Wukali en Chine et Pierre-Alain Lévy


WUKALI 04/07/2016
*Courrier des lecteurs *] : [redaction@wukali.com

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus