An author writes to WUKALI


Nous aimons les livres, c’est vrai, comme une gourmandise, goulûment, passionnément, et les livres pour nous ne sont point des linéaires de bibliothèques mais de ces objets tendres et précieux dont la présence nous réconforte, nous est indispensable et dont nous ne pouvons pas nous passer. Un aliment donc, un oxygène nécessaire, un horizon toujours varié, une mer éternellement renouvelée avec sa force et son énergie créatrice. Si nous aimons les livres, nous aimons aussi les auteurs, les écrivains, les uns ne vont pas sans les autres bien entendu. Critiquer n’est pas chose facile, non seulement faut-il savoir sélectionner les livres toujours plus abondants proposés par les éditeurs, mais les lire entièrement, ce qui n’est pas toujours la pratique hélas de tous ceux qui produisent les dites recensions-critiques. Qui plus est, il faut savoir dire juste, avec son coeur, son jugement mais aussi avec ses tripes et produire du sens. Porter une estimation certes personnelle mais avec la plus grande honnêteté intellectuelle possible. Balancer entre le subjectif et l’objectif that is the question !

Il n’est pas rare que des auteurs nous contactent pour nous remercier (plus rarement pour nous reprocher) pour nos analyses. La lettre de Joël Schmidt que nous reproduisons nous touche, elle fait suite à l’article que nous avons juste publié sur son dernier ouvrage tout récemment sorti en librairie. C’est toujours pour un critique un sentiment intense, cette espèce d égrégore qui rassemble l’ auteur, le créateur, l’artiste et celui qui se permet de porter un jugement. Il convient donc aussi de saluer la passion dévorante de nos critiques et tout particulièrement celle d’Émile Cougut dans WUKALI qui tel un gourmet, un Brillat-Savarin de la chose littéraire, savoure avec raffinement et bonheur le plaisir du livre et de la lecture, et dévore cette fois avec abondance et passion un plus grand nombre d’ouvrages par mois que de semaines celui-ci peut compter.

Tout récemment suite à la critique sur le livre de Joel Schmidt qui vient d’être juste publié aux éditions Albin Michel, Germania et que nous avons publiée, nous avons reçu une réponse de l’auteur en personne, nous vous la communiquons. Nous tenons à remercier Joël Schmidt pour ses mots chaleureux et que nous restituons en partage à tous nos lecteurs.

En ces temps d’affliction et de délitement, quand les perspectives semblent se dissoudre dans un magma fétide et que la démagogie et la violence physique ou verbale infectes tiennent lieu de bréviaire banalisé, le livre constitue le môle pour nous amarrer, pour nous ressourcer, pour nous rassembler, pour nous confronter avec respect, pour porter la mémoire, mais aussi pour nous distraire et nous élever au-dessus de nous-même.

Pierre-Alain Lévy


Cher Monsieur Cougut,

Votre article sur Wukali est superbe. Et vous êtes un des rares lecteurs et critiques à apprécier ce genre de livre aux inspirations fantasmatiques ou oniriques. Vous avez bien trouvé le hic: le roman avait le double de pages, mais mon éditrice, parce que le livre risquait de coûter cher, a fait les coupes qui convenaient, c’est à dire n’a pas cassé les thèmes du roman, même si celui ci manque à mon sens désormais de lyrisme et d’ampleur. Mais vous avez la gentillesse et peut être le bon regard pour prétendre que devenu épure, le roman n’en a que de plus de force. Je veux bien vous croire. Il y a de l’autobiographie arrangée dans ce roman, c’est vrai. Le château en Corrèze, j’y ai vécu chez mes grand parents mon enfance et ma jeunesse, et j’ai réellement vu passer la Division Das Reich entre autres. Le reste n’est que rêve de Gunther. Mais comme vous avez bien lu et en profondeur ce livre, ce qui n’est pas le propre de tous les critiques.
Je ne puis que vous remercier de vos éloges qui sont certainement sincères mais dans tous les cas indulgentes, ce qui n’est pas pour me déplaire, moi qui, à chaque livre, me sent toujours un débutant, et donc m’encouragent.

Soyez remercié vivement, cher Monsieur et collègue,
Bien cordialement,

Joël Schmidt


WUKALI 15/06/2016
*Courrier des lecteurs *] : [redaction@wukali.com
Illustration de l’entête: Joël Schmidt

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus