All prerequisites for a promising success


Voici le roman rafraîchissant d’un jeune écrivain, Mahrk Gotié, Les invraisemblables aventures de MONSIEUR TOUT LE MONDE publié par la maison d’édition numérique et papier IS Édition. « Je » est un homme totalement « normal », « standard », marié depuis 20 ans avec une femme qui ne l’attire plus ; père de deux enfants, une fille en pleine crise d’adolescence, en pleine période « gothique », fan de Marilyn Manson, et un garçon, lui aussi en butte à l’autorité parentale ; un travail qu’il n’apprécie pas ; vivant dans un pavillon dans une banlieue quelconque ; empêtré dans une routine qui finit par lui peser de plus en plus : « je » est vraiment l’archétype de « Monsieur tout le monde ». Il connaît sa crise de la quarantaine sans compter celle du démon de midi, quand il se rend compte qu’il apprécie la musique gothique si chère à sa fille. Il quitte sa famille et part à l’aventure.

Il erre au sens étymologique du terme, c’est à dire qu’il voyage strictement sans but, si ce n’est en vivant pleinement le moment présent. Quelque peu obsédé par le sexe, il fait des rencontres de personnes hautes en couleur comme des fans de Marilyn Manson, un couple sado masochiste, un pseudo voyant, une prostituée voulant être traitée en princesse, une bande de clochards assassins, épris de liberté et dont le rêve est d’entrer en prison.

Bien sûr, et en cela ce n’est pas très original, on a tellement lu de roman de rupture, de road movies, il part de sa routine pour se « découvrir ». Mais il ne se découvre en rien, n’allez pas penser que vous aller lire un ixième roman initiatique, le moins que l’on puisse dire c’est qu’on en est loin, très très loin. Ou alors sa vraie nature, celle qui était « bridée » par sa routine quotidienne, le moins que l’on puisse dire est assez ignoble. En effet, « je » s’avère être une sorte de misanthrope totalement égoïste, egocentré, ne pensant strictement qu’à son plaisir, à ses pulsions, souvent sexuelles, n’agissant que grâce à son cerveau reptilien. Il ne vit que dans l’absolu quotidien, ne pensant qu’à lui, se contrefichant des autres et de ce que ses actes peuvent avoir de négatif sur eux. Ce qu’il pense être la liberté, sa liberté, n’est de fait que l’assouvissement immédiat de ses pulsions. Au nom de sa liberté, il considère les autres comme étant à son service, comme des objets ne servant qu’à assouvir ses pulsions, ses envies. Il leur refuse toute autonomie, toute indépendance car cela heurterait sa liberté. « je » a toutefois conscience que tôt ou tard son escapade devra trouver une fin, et il sait qu’il aura toujours la liberté d’y mettre fin en toute indépendance avec la mort.

Mais il n’est pas prêt à arrêter et quand il n’a plus d’argent il revient à son ancien domicile pour prendre toutes les économies familiales. Il a un vrai choc en arrivant en trouvant sa fille en train de faire l’amour avec un garçon dans le lit conjugal. Face à cette affirmation d’une vraie autonomie, il ne sait pas quoi faire, si ce n’est réagir comme il est devenu ne pouvant imaginer que sa famille qu’il a quitté ne soit plus sous sa domination, fasse montre d’autonomie, ne soit pas là pour assouvir ses envies.

Mahrk Gotié nous livre deux épilogues : un totalement irréaliste dans lequel « je » continue en famille à faire ce qu’il veut quand il veut, l’autre dans lequel « je » se retrouve quelque peu seul, mais pas encore face à « la vraie vie ».

Mahrk Gotié à partir d’un thème plus que rabattu nous livre une variation plus qu’inattendu, l’histoire d’un total autiste doté d’un ego plus que démesuré qui se croit libre alors qu’il est prisonnier de ses pulsions les plus animales.

Les invraisemblables aventures de MONSIEUR TOUT LE MONDE est un livre bien écrit (Mahrk Gotié n’a pas suivi des études de lettres classiques pour rien), facile à lire, original et en plus plein d’humour. S’il ne révolutionnera pas l’histoire de la littérature, il offre un très agréablement moment pour le lecteur qui, je n’en doute pas, parfois aimerait bien vivre une ou deux des anecdotes arrivant à « je ». Qui n’a pas souhaité un jour assouvir ses envies sans réfléchir à leurs conséquences sur les autres ? Celui qui répond « jamais » est un menteur !

Émile Cougut


Les invraisemblables aventures de MONSIEUR TOUT LE MONDE
Mahrk Gotié
IS Édition. 16€ et numérique 2,99€ sur tous les réseaux de vente traditionnels.


WUKALI 05/06/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus