Qui aurait pu supposer que l’usage des antibiotiques aurait des effets capables d’accélérer le réchauffement de la planète via l’effet de serre! C’est manifestement ce que viennent de démontrer les chercheurs d’une équipe britannique comme le rapporte le rapport paru dans Proceedings of the Royal Society B et dont fait état Science magazine. S’appuyant sur une étude sur l’administratrion de tétracycline à du bétail pendant 3 jours, il apparait que les bouses des vaches traitées contiennent en moyenne 80% de plus de méthane que les vaches non traitées. (Le méthane (CH4) est un hydrocarbure, c’est à dire un composé organique contenant du carbone et de l’hydrogène. il a un impact sur l’effet de serre environ 25 fois plus puissant que le dioxyde de carbone (CO2)).

C’est la première fois que dans une étude scientifique l’on met en relation l’augmentation des gaz à effet de serre avec l’utilisation des antibiotiques sur le cheptel bovin. Ah la vache !

P-A L


WUKALI 31/05/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus