Works expected in The Forbidden City in Peking


Le hall de la culture mentale dans la Cité Interdite ( 养心殿: Yang Xin Dian), est un des lieux les plus prisés des touristes à Pékin . Il va bientôt être fermé pour rénovation jusqu’en 2020. Des travaux conséquents devront y être menés provoqués tant par le succès de l’ouverture au tourisme (5 millions de visiteurs par an) que par l’incapacité des autorités à assumer la gestion et l’entretien de ce patrimoine. C’est ainsi que nuls travaux n’y avaient été entrepris depuis les années 70-80. On apprend ainsi que «le pavillon du palais connaît de graves dégradations au niveau des murs, du plafond et du sol. Avec notamment des fissures aux parois, des altérations aux murs et au sol, ainsi qu’une perte de couleurs».

Ce qui est inquiétant c’est que les restaurateurs de patrimoine ancien sont plutôt rares en Chine, effet de génération et de la Révolution culturelle sans aucun doute. Quant au rôle de l’état pour former des techniciens spécialisés, assumer sa tâche à entretenir et financer ces travaux (220 millions de yuans soit près de 30 millions €) il est inconséquent.

Pour faire face aux dégradations et assumer le financement des travaux rendus nécessaires le musée a du faire appel à des fonds privés. C’est ainsi que le milliardaire de Hong Kong , Chen Qizong, Président de Guangxi Guidong Electric Power et de la Fondation pour la protection du patrimoine culturel dont le siège est installé dans la grande ville du sud, apportera dans l’escarcelle 100 millions de yuans (¥) et l’artiste Cui Ruzhuo ( un des peintres chinois les plus cotés et dont les tableaux représentant dans la tradition des paysages se vendent à prix d’or) a pareillement apporté la même somme.

养心殿 Yang Xin Dian, le hall de la culture mentale, est situé dans la Cité Interdite à l’ouest des trois palais à l’arrière de la cour intérieure et au sud des six palais ouest. Construite sous le règne de l’empereur Jiajing (嘉靖) 1507-1567 (dynastie Ming), cette salle était devenue sous le règne de l’empereur Yongzheng 雍正帝 1678-1735 (dynastie Qing) une salle de repos, pour déjeuner ou dîner et c’était le lieu où l’empereur assurait ses tâches quotidiennes et y rencontrait ses conseillers.

Les trois des plus célèbres salles de l’empereur Yongzheng sont, celle-ci incluse: « Qin Zheng Qin Xian (勤政亲贤: travailler dur et aimer ceux qui font le bien pour le pays et le peuple), la chambre San Xi Tang de l’empereur Qianlong et l’impératrice douairière Cixi « Tenir compte de derrière un écran » (垂帘听政) à la fin de la dynastie des Qing. Tout un programme n’est-ce-pas ?

Bian Jingzhao 边景昭, correspondant de Wukali en Chine et Pierre-Alain Lévy


WUKALI 10/05/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus