Accueil Agora Internet et les technologies numériques réinventent l’industrie de la mode

Internet et les technologies numériques réinventent l’industrie de la mode

par Pierre Fruitier-Roth

How Technology is boosting forward the Fashion Industry


Savez vous qu’il est possible d’effectuer une recherche sur son téléphone pour savoir quelle chemise sera parfaite avec son nouveau pantalon et avoir une idée précise de ce qu’il est possible de chiner dans un centre commercial ou dans une boutique. Essayer un vêtement dans une cabine d’essayage pour voir s’il vous sied ou non est aujourd’hui devenu une pratique quasiment dépassée. Des logiciels performants peuvent ainsi à la perfection vous habiller virtuellement de pied en cap afin que vous sachiez si l’article vu et envisagé est fait pour vous et vous convient bien, vous pouvez même de surcroit envoyer l’image obtenue par téléphone à vos proches pour qu’ils vous donnent à leur tour leurs avis. Cette nouvelle pratique est même semblerait-il devenue monnaie courante !

Beaucoup de choses ont changé dans l’industrie de la mode au cours de ces dernières décennies. La technologie l’a complètement bouleversée, rendant tous les types de vêtements accessibles à un plus large spectre de consommateurs et augmentant les défis pour les designers et les revendeurs en terme de compétition et de concurrence.

Vers 1850 les marques de vêtements ont commencé à vendre leurs produits à l’aide de catalogues, permettant ainsi d’accéder aux consommateurs vivant dans les endroits les plus éloignés, puis la publicité et la télévision ont pris le relais. Depuis ces 20 dernières années, ces mêmes consommateurs ont vu l’introduction de technologies révolutionnaires prenant la forme d’ordinateurs et de l’Internet.

Aujourd’hui, l’on est capable de chercher son designer, sa marque ou sa boutique préférée en ligne, sur son téléphone et de commander ce que l’on veut en seulement quelques minutes. L’accès à l’ensemble des créateurs et de leurs revendeurs a été élargi sans précédent grâce aux technologies mobiles, aux réseaux sociaux et plus encore …

Pour les fournisseurs, vendre, regarder les nouvelles tendances ou gérer leurs stocks peut être fait depuis presque n’importe où. Leurs dirigeants peuvent prendre des décisions basées sur ce qui marche et ce qui ne marche pas en temps réel. La technologie a changé l’industrie de la mode pour toujours !

Gestion des paiements, des stocks et des prix

Avec des sites Internet optimisés pour le commerce, comme shopify.com nexttree.com ou même etsy.com , les créateurs et les revendeurs des quatre coins du monde peuvent vendre leurs produits. Les paiements en ligne (ah la bonne veille carte de crédit) peuvent désormais être réalisés grâce à des services comme Vogogo, PayPal ou par e-transfer. Avec des applications comme Square

, les paiements se font par téléphone ou tablette.

Imaginez que vous être à 40,000 pieds d’altitude, dans un vol transatlantique (minimum 6 heures) et que vous deviez vérifier l’état de vos ventes sur le marché nord-américain. Ils existent des applications qui peuvent surveiller vos stocks et vos ventes ( On Shelf, Shopkeep, Cashier Live ou Gois Pro ). Que vous soyez dans un avion ou à votre bureau, dans un bar ou à la plage, ces applications sont devenues hyper sophistiquées vous permettant de voir où vos produits ont le plus d’impact et de corriger en conséquence.

L’émergence de vendeurs et des marques sur les réseaux sociaux

Un grand bonus pour les marques est de pouvoir diffuser leur image sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux sont en fait de la publicité gratuite, du partage sur Facebook au « pin » sur Pinterest , plus une marque est partagée, plus de clients peut-elle potentiellement gagner.

ASOS (As Seen On Screen), un revendeur britannique de vêtements en ligne a eu un immense succès sur les réseaux sociaux grâce à des « post » journaliers sur Facebook, Twitter et Instagram. La marque est unique, dans le sens où elle est aussi un blog et une rampe de lancement pour des boutiques (de « quartier »), des collectionneurs vintage, de jeunes créateurs, etc… Depuis ses applications pour iOS ou Android à sa boutique sur Facebook, tout rend l’expérience de « shopping » simple et amusante.

Coach , une marque américaine de maroquinerie à plus de 553.000 « followers » sur Twitter, 5,5 millions de « like  » sur Facebook, plus de 30.000 abonnés sur Pinterest et plus de 400.000 personnes suivent son compte Instagram. A travers ces média, Coach annonce ses promotions, les tendances actuelles et lance ses nouveaux produits.

Et puis… il y a Victoria Secret’s . Le géant de la lingerie a une énorme présence et un engagement très important sur les réseaux sociaux (ce qui n’est pas très surprenant…).

Victoria Secret’s est dans le top 10 de toutes les marques confondues les plus populaires sur les média sociaux. A elle seule elle représente 45% des 100 « posts » les plus populaires de Facebook, généralement en communicant sur des offres temporaires et ses nouveaux produits. Quelles qu’en soient les raisons, sa page Facebook caracole à 25 millions de « likes  » et plus de 4 millions de personnes suivent son compte Twitter.

L’expérience absolue du commerce sur mobile

Bien sûr, nous ne pouvons parler de l’industrie de la mode et de technologie sans mentionner la puissance des technologies mobiles. Depuis l’introduction des smartphones, les géants des télécommunications vous suivent où que vous soyez : au travail, pendant que vous faites vos courses,… même lorsque vous attendez votre tour dans une file d’attente… Ces données, qui forment des « big data  » sont ensuite analysées, traitées, compilées, discriminées et vont permettre à Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, … d’afficher (rien que pour vous) du contenu qui vous ressemble…

Les principaux « influencers » de la mode utilisent toutes ces données, toutes la puissance des technologies mobiles pour gagner des parts de marché n’importe où dans le monde.

Des achats spontanées, poussés par l’inspiration

Finalement, les consommateurs ont besoin d’être inspirés et de pouvoir acheter sur un coup de tête.

Slyce est une technologie de pointe en matière de reconnaissance d’images ; les grandes marques de vêtements l’ont bien compris. Slyce vous permet de trouver un sac, une paire de chaussures, un pantalon… ; tout ce dont vous avez besoin de faire c’est de prendre une photo de l’objet qui vous inspire avec votre smartphone, Slyce l’analyse et vous redirige vers un revendeur de ce même object (ou très similaire) et vous propose de l’acheter directement depuis votre téléphone.

Imaginer la scène : vous marchez dans la rue et vous croisez une personne qui porte une superbe écharpe, plutôt que de l’interpeller pour lui demander où elle a trouvé son écharpe, vous sortez votre téléphone, clic, une photo et dans la seconde qui suit, Slyce vous propose d’acheter la même et de la faire livrer chez vous. Les bénéfices pour les affaires sont nombreux. Toutes les études marketing démontrent que les personnes qui on déjà vu un vêtement être porté sont plus enclines à l’acheter… En plus, et ce n’est pas la moindre des motivations, les consommateurs peuvent désormais acheter ce qu’ils veulent, quand ils le veulent, peu importe l’endroit où ils se trouvent… Finalement, c’est un moyen très efficace pour transformer le monde en une vitrine de magasin géante.

Et la mode, n’est qu’un exemple parmi bien d’autre… L’utilisation croissante et qui va continuer, des technologies mobiles va indubitablement changer radicalement notre façon de consommer, de vivre. Finies les foules du samedi dans les centres commerciaux, finis les horaires séparés réservés au travail ou aux loisirs. Notre monde prend un virage qui va radicalement changer notre façon de penser et de concevoir notre société et le processus est dores et déjà bien engagé.

Pierre Fruitier-Roth


WUKALI 16/04/2016 ( précédemment publié 28/08/2015)
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com

Illustration de l’entête : publicité, fond d’écran du site de vente en ligne Victoria Secret’s.


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus