Sur la rive gauche de la Seine quai Branly dans le VIIè arrondissement de la capitale à proximité de la Tour Eiffel, un nouveau fleuron du paysage parisien voit le jour, le Centre culturel et spirituel orthodoxe russe dont l’architecture a été conçue par Jean-Michel Wilmotte. Le chantier confié à Bouygues Bâtiment Ile-de-France est en voie d’achèvement. L’on vient de poser le grand dôme recouvert d’or et en forme de bulbe si caractéristique, il mesure 12 mètres de haut pour 12 mètres de diamètre. On a eu recourt à une technologie particulièrement innovantes pour la fabrication de ces bulbes ( 1 grand dômes et 4 plus petits) une matière composite faite d’un sandwich de fibre de verre et de mousse thermoplastique mis au point par le groupe Carboman et sa filiale l’entreprise Multiplast. Ce matériau composite est d’ailleurs le même que celui dont on fait des coques de navires, des enveloppes de radôme ou qui a servi par exemple pour l’avion à énergie solaire Solar Impulse. Ces bulbes ont l’avantage d’être plus légers que s’ils avaient été fabriqués en utilisant des méthodes de charpentes en bois traditionnelles. Ce grand dôme ne pèse ainsi que 8t au lieu de 40. Il est recouvert en surface de près de 90.000 feuilles d’or.

Les décors intérieurs de peintures et de mosaïques du Centre ont été confiés à une entreprise russe spécialisée. Cet établissement russe regroupe une église et son centre paroissial, un centre culturel avec salles d’exposition, une librairie ainsi qu’une école primaire franco-russe. Il devrait ouvrir en août prochain.

Elsa Weiller


WUKALI 24/03/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com
Illustration de l’entête: © Bouygues Bâtiment Ile de France / Graphix-Images


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus