A cold case perpetrated by a teen ager, then years later…


La vie c’est celle d’Antoine en 2015, ce qu’est devenue sa vie après cette journée du 23 décembre 1999 quand à 12 ans il a « sur un coup de colère » tué le petit Rémi âgé de 6ans. Les trois jours sont ceux de son crime et les deux autres qui ont suivi et qui finissent en véritable apocalypse quand son village est ravagé par les tempêtes « Lothar » puis  « Martin ». Trois jours durant lesquels Antoine culpabilise mais ne se dénonce pas. Il est sauvé, après sa tentative de suicide, par le silence de deux personnes, sa mère et l’énigmatique docteur Dieulafoy. Trois jours durant lesquels le jeune adolescent se promet de fuir son village et de ne jamais y revenir. Trois jours durant lesquels un ou deux suspects dont l’employeur de sa mère la charcutier Kowalski est soupçonné, où des recherches sont entreprises mais interrompues par la fureur des éléments. Les destructions causées par les tempêtes lui donnent un répit car l’endroit où il a caché le corps est devenu inaccessible.

Étudiant en médecine, Antoine est rattrapé par son passé, il revoit une fille dont il était amoureux à douze ans, femme d’une indéniable beauté mais totalement superficielle. Et puis le corps est retrouvé. En 2015, Antoine est devenu le médecin de ce village abhorré, marié à une femme qu’il n’aime pas et qui passe son temps à le tromper, il vit l’expiation de son crime, puni non par la loi des hommes mais par sa conscience et les résultats de son mensonge 16 ans avant. Et ce qu’il croyait être est encore remis en cause et un troisième « ange gardien » lui est révélé.

Livre sur les conséquences d’un mensonge, sur les apparences qui cachent bien des vérités, Trois jours et une vie est un roman psychologique particulièrement bien écrit, décrivant parfaitement et sans complaisance les tourments de ce jeune garçon, conscient de son geste, trop jeune pour l’expliquer et qui est obligé par la vie a en assumer les conséquences, quand il pensait avoir pu surmonter ce traumatisme.

Et puis, il y a la descriptions des tempêtes. Ceux qui ont vécu celles de 1999, ne pourront que savourer le talent de Pierre Lemaitre tant elles sont réalistes. Le lecteur ne peut que se sentir agressé, angoissé par la furie du vent, de l’eau, par l’impuissance de l’homme face aux éléments déchaînés.

Un sacré bon livre, et une bien bonne plume descriptive, oui vous savourerez Trois jours et une vie, et vous saurez apprécier !

Émile Cougut


Trois jours et une vie
Pierre Lemaitre

éditions Albin Michel. 19€80


WUKALI 21/03/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus