A gorgeous artistic and spiritual testimony of Buddhist China


Les autorités chinoises viennent d’ouvrir au public dans l’ensemble archéologique des grottes de Longmen 龙门石窟 à proximité de la capitale provinciale Luoyang, (Henan) ( 河南), le temple de Kanjing. Depuis 63 ans le temple de Kanjing était fermé au public.

Les grottes de Longmen 龙门石窟 sont un des joyaux de la Route de la soie et de la pénétration du bouddhisme en Chine. Le temple de Kanjing est le plus grand des temples de Longmen, il a une hauteur de 9m pour 10,50 de large et 10m de profondeur. Il contient 29 statues de pierre datant de la dynastie Tang (618-907).

Les grottes de Longmen avec celles du mont Xiang sont inscrites depuis l’année 2000 au patrimoine mondiale de l’humanité de l’Unesco, c’est un ensemble composé de près de 2345 grottes, 2800 tablettes gravées, pas moins de 80 pagodes et près de 110.000 figures et images bouddhistes. Ce temple est situé à l’intérieur de la falaise de Longmen et remonte à l’ère de l’impératrice Wu Zetian 武则天 (624-705) (la seule impératrice de toute l’histoire de la Chine), connue sous l’appellation de l’«empereur Shengshen» (聖神皇帝)

La province du Henan ( capitale Zhengzhou 郑州, une des huit anciennes capitales de la Chine) est particulièrement riche en patrimoine artistique, on y trouve aussi le monastère de Shaolin ( 少林寺) bien connu des amateurs de kung-fu.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 21/03/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus