Bartholdi the genial creator of the statue of Liberty in New York also designed a fountain installed in Lyons which is actually under process of restoration


Les travaux de restauration de la fontaine construite par Auguste Bartholdi et installée place des Terreaux à Lyon, viennent juste de débuter. Ils dureront près de dix-huit mois.

Le temps, la pollution ont mis à mal les sculptures, le métal, comme la tuyauterie.

Bartholdi (1834-1904) est sans nul doute un grand sculpteur et son itinéraire dans la carrière artistique est particulièrement intéressant. Il commence à étudier l’architecture, s’inscrit à Paris à école des Beaux-Arts puis fréquente l’atelier d’Ary Scheffer (1795-1858) qui lui conseille de s’orienter vers la sculpture.

Sa renommée prit son envol avec le succès international que connut la statue de la Liberté qu’il réalisa et qui est érigée à l’entrée du port de New-York ( la charpente métallique ayant été confiée à Gustave Eiffel). Elle est faite de lames de cuivre sur une armature d’acier.

Cette renommée lui profita et il reçut commande de la ville de Bordeaux pour une fontaine qui devait orner la place des Quinconces, las les édiles bordelais eurent les yeux plus gros que le ventre et ne réussirent pas à rassembler le financement pour un tel projet. La fontaine, fabriquée par la même équipe qui construisit la statue de la Liberté, sera exposée à Paris lors de l‘exposition universelle de 1889. Le maire de Lyon, Antoine Gailleton, souhaite racheter le projet et avance la somme de 150 000 francs d’alors, mais le Conseil municipal ne l’entend pas de cette oreille et arrête un prix d’achat de 100.000 francs, pas plus! C’est ainsi que le« char triomphal de la Garonne», le sujet représenté, sera installé en 1892 place des Terreaux face à la mairie, entre Saône et Rhône !

Cette fontaine est tout à la fois une prouesse technique et un colosse, Bartholdi s’est largement inspiré de ce qu’il avait pu voir sur le bassin d’Apollon à Versailles. Elle pèse 360 tonnes dont 21 tonnes de plomb. C’est, comme le souligne Didier Repellin, architecte en chef des monuments historiques et maître d’oeuvre du projet, «sans doute la plus grande et la plus spectaculaire fontaine en plomb martelé en France».

Pour la restauration, les spécialistes devront démonter les unes après les autres chacune des pièces de plomb corrodées et abimées pour des restaurations qui seront effectuées en atelier. Il ne restera sur place que le squelette métallique fait de poutres de fer et qui feront l’objet d ‘un traitement adapté et seront renforcées. Le système de nébulisation de l’eau qui jaillit des naseaux des chevaux et qui ne fonctionnait plus depuis des lustres sera entièrement remis en état ce qui implique une rénovation complète du système de fontainerie.

Le bassin ainsi que les enrochements bénéficieront d’une nouvelle jeunesse et seront nettoyés et remis en état et le niveau de l’eau des bassins retrouvera son palier d’origine. La fontaine de Bartholdi de la place des Terreaux est classée à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Les travaux de restauration, estimés à 3,5 millions d’euros, sont pris en charge à 40% par l’Etat.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 05/03/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


`

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus