Free thinker, jewish or roman catholic, when love beats up the differences

Marianne Rubinstein à travers son dernier roman Nous sommes deux tisse un univers pointilliste où les différences énergisent la force du sentiment. Emma et Axel Bricourt sont jumeaux. Chacun a suivi son chemin dans la vie : elle est devenue professeur, lui chef d’entreprise. Tous deux ont décidé non seulement de se marier mais surtout le même jour. Elle avec David Cohen. Par amour, elle va se convertir au judaïsme. Lui avec Philippine de Langles, issue d’une famille de vieille noblesse pétrie de traditions.

Au travers des enfants les trois familles vont se rencontrer et tous vont voir leur univers changer, être remis en question. Maladie, séduction, amour, poids du passé, désir vont remettre en question leur couple, leur désir d’être en couple. Chacun réagit suivant l’humanité qui leur est propre, vont vouloir affronter sincèrement ou éviter les écueils qui se présentent. Les autres acceptent, parfois difficilement, la liberté individuelle de son conjoint, de ses enfants, de ses parents. Tous, souffrent plus ou moins, sont déchirés par leur passé, hésitent de profiter des joies du présent, montrent une angoisse plus ou moins prononcée à ce que leur réserve le futur.

Stéphane, le père des jumeaux et le seul qui se renferme dans un égoïsme profond, et c’est lui, qui a refusé d’être sincère et lucide, qui, à la fin, perd tout.

Marianne Rubinstein a bâti son roman à partir de courts chapitres, chacun se reportant à un de ses personnages, chapitres entrecoupés de moments du passé des jumeaux, moments qui, mis bout à bout, expliquent grandement les personnes qu’ils sont devenus et les choix de vie qu’ils ont fait.

Marianne Rubinstein fait partie de cette école française, essentiellement féminine avec Véronique Olmi ou Stéphanie Jénicot pour ne citer que les plus connues, qui décrit la complexité des relations humaines au sein du couple, au sein de la famille, surtout quand il existe de fortes différences culturelles entre leurs membres.

Pour que les athées, les juifs, les catholiques puissent se comprendre, vivre ensemble, pour surmonter leurs particularismes culturel, l’auteur nous démontre que la seule solution est de se comporter avant tout comme des êtres humains ouverts à l’humanité de l’autre.

Emile Cougut


Nous sommes deux
Marianne Rubinstein

Éditions Albin Michel 19€50


WUKALI 02/02/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus