Art and spirituality in monastic life


S’il est bien une maison d’édition mythique auprès des amateurs d’art, des amoureux de l’art roman, ce sont bien les éditions Zodiaque . Dire qu’il y a encore peu on parlait de sa disparition ! Un pan de notre culture aurait été supprimé au nom de…, je ne sais trop quoi, ou plus exactement je crains que ce ne fut au nom d’une quelconque règle financière, comme si culture et finances étaient des frères jumeaux. Si c’était le cas, jamais le château de Versailles n’aurait vu le jour vu le coût pour le budget de l’État. En cette période ou le populisme ressurgit dans le paysage politique de notre pays, il y a de quoi réfléchir, non messieurs les « biens-pensants », la culture n’a aucun prix marchand, il est impossible de la « financiariser ». Et la culture c’est aussi le support papier. Sans les éditions Zodiaque je ne suis pas sûr que les connaissances sur l’art roman seraient aussi importantes dans la population, car elles ont grandement contribué (indirectement soit, mais bien contribué), à la préservation de ce patrimoine. Comprendre le patrimoine, c’est vouloir sincèrement le préserver et cette préservation à un coût, un coût important. La petite chapelle Sainte Catherine au fin fond de la Bourgogne serait sûrement une belle ruine si des passionnés d’art roman ne s’étaient pas mobilisés, n’avaient pas fait pression sur les décideurs publics, et cette mobilisation s’est faite par des lecteurs des ouvrages des éditions du Zodiaque.

Mais les éditions Zodiaque représentent symboliquement bien plus que les connaissances savantes sur l’art roman, elles représentent aussi (et peut-être surtout) la vie monastique. Elles ont été créées, il ne faut pas l’oublier, par les moines de l’abbaye de la Pierre qui Vire dans le département de l’Yonne. Elles ne font qu’éditer, que transmettre dans le monde profane, le travail, le savoir pluricentenaire des moines.

Le travail, suivant toutes les règles monastiques et surtout celle de Saint Benoît, est une nécessité, une obligation pour mieux atteindre l’harmonie avec Dieu, et ce travail peut être manuel ou intellectuel. Un ouvrage des éditions Zodiaque à lui seul synthétise le travail intellectuel et le travail manuel. Seuls des religieux contemplatifs, les héritiers de leurs frères qui ont pu sortir des turpitudes du monde pour une quête spirituelle individuelle au service de l’humanité, pouvaient livrer des ouvrages d’une aussi grande qualité, des livres qui ne sont pas que des livres d’art, mais des livres qui parlent de l’art et de la spiritualité de l’art.

Paradoxe de ce livre : Le Choix du silence , les deux auteurs ne sont pas des moines, mais, des personnes qui connaissent les moines, qui ont réussi à avoir leur confiance, à entrer dans des endroits qui sont interdits au non religieux comme à la Grande Chartreuse . François Xavier Verger et Bruno Rotival ne sont pas des religieux, ils n’ont prononcé aucun vœux, mais ont su comprendre, capter, être en harmonie, non avec les moines et les moniales, non avec chaque couvent, abbaye visités, mais avec « l’egregore » qui unit tous les religieux réguliers à travers le monde, à travers les règles. Et cette communion aboutit à un magnifique livre : texte court, profond, des petites touches qui nous plongent dans l’univers quotidien de ceux qui ont fait le choix de vivre dans une clôture ; des photographies (en noir et blanc, éditions du Zodiaque obligent) d’une immense beauté, des portraits, des moments captés, des gestes, des ambiances. Dans chaque photographie se dégage une sérénité totale, un calme total, calme du lieu, calme intérieur de chaque acteur.|left>

La lecture du Choix du silence vaut tous les antidépresseurs dont tout un chacun fait une consommation excessive. Voici bien un livre qui devrait être remboursé par la Sécurité sociale.

Le Choix du silence, est le cadeau que tout un chacun se doit d’avoir au pied du sapin et l’offrir c’est faire montre de toute l’affection que l’on porte à celui qui le reçoit.

Pierre de Restigné


Le Choix du silence

Textes de François Xavier Verger
Photographies de Bruno Rotival
Préface Frédéric Mitterand
Éditions Zodiaque. 34€50


WUKALI 15/12/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus