Glory of the Ottoman Empire


L’on vient manifestement de retrouver en Hongrie la tombe de Soliman le Magnifique, information au demeurant intéressante où se croisent à la fois histoire et actualité contemporaine et nourrit notre imaginaire au rappel d’un temps où l’Europe s’incarnait entre trois souverains d’exception : François Ier, Charles Quint et Soliman le Magnifique سلطان سليمان اول pour l’Empire ottoman (1494-1566). C’est ce que vient d’annoncer le professeur Norbert Papp de l’université de Pecs, directeur du centre des études balkaniques et d’Europe orientale. La tombe a été exhumée lors de travaux d’excavations effectués sur l’emplacement même du pavillon de campagne où Soliman est mort et où il aurait été directement enterré. Des objets et autres objets de fouilles ont pareillement été découverts et sembleraient attester du bien fondé de l’attribution de la tombe à Soliman. Ces travaux archéologiques ont été rendus possibles par une collaboration entre les autorités hongroises et turques via le bureau de l’Agence de coopération TIKA

La tombe a été découverte à Szigetvar (l’ancienne ville ottomane de Turbek détruite autour de 1680). Les historiens estiment que le coeur et les organes du sultan ont été enterrés sur place et que sa dépouille a été transportée à Istanbul. Sa mort avait été maintenue secrète pendant 48 jours afin de maintenir le moral pour empêcher les soldats de quitter le champ de bataille. Szigetvar était défendu par des soldats autochtones dirigés par le noble croate-hongrois Milos Zrinyi. Selon les estimations et en fonction des objets mis à jour, il reste à étudier à proximité de la tombe une petite mosquée et un monastère derviche. Les fouilles devraient reprendre en avril prochain.

Pour le professeur Ali Uzay Peker, de l’université technique du Moyen-Orient à Istanbul c’est la plus importante découverte faite de l’époque ottomane et il reste à confronter les nouvelles données acquises avec des sources hongroises, allemandes et ottomanes. Il ressort des recherches scientifiques faites depuis plusieurs années que le paysage de l’époque sur le lieu considéré était différent composé notamment de vignobles et de vergers.

Un certain nombre de questions historiques ne sont pas encore résolues notamment pour ce qui a trait au calendrier exact du siège de Szigetvar – les sources diffèrent – l’on ignore également quel jour précis le sultan mourut et dans quelles circonstances fut-il enterré.

Soliman le Magnifique a renouvelé le système juridique de l’empire ottoman mais aussi la vie religieuse, l’éducation et consolidé la position des minorités vivant dans l’empire qui couvrait à sa mort 2,5 millions de kilomètres carrés. Sous son règne, le plus long de tous les souverains ottomans, la Turquie assura sa domination sur les Balkans, le Moyen Orient et l’Afrique du nord, il combattit les Séfévides d’Iran. Sous son règne, soit pendant quarante-six ans, l’Empire turc connut un âge d’or et son espace géographique se développa jusqu’à Vienne qu’il ne put cependant conquérir. Soliman était aussi homme de culture. L’histoire retient aussi de lui ses amours avec Roxelane, originaire de Ruthénie un pays chrétien, raptée par des Tatars pour devenir fille de harem, qui devint son épouse en tant que sultane Hürrem et que Solimane nommait« la reine de toutes les beautés».

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 11/12/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com

Illustration de l’entête : conférence de presse à Budapest, 9 décembre 2015 pour l annonce de la découverte, le professeur Norbert Pap au pupitre. © MTI Photo: Solide Koszticsák


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus