Israël. Des archéologues israéliens ont mis à jour des objets rituels dans un temple datant de plus de 3.000 ans, à l’occasion de fouilles occasionnées par le chantier de prolongation de l’ autoroute reliant Jérusalem à Sha’ar-HaGay près de Tel Motza. L’importance des découvertes est considérable et inclut aussi des ruines néolithiques ainsi qu’un énorme réservoir d’eau souterrain datant des Croisades.

La découverte correspondant à la période du Premier Temple construit par Salomon, consiste en une large structure faite de murs de pierre massifs avec une entrée orientée vers l’est ce qui laisse à penser qu’il s’agirait d’un temple.

L’entrée est alignée avec les rayons du soleil de façon à illuminer les objets rituels placés dans le temple de façon à symboliser la présence divine, indique l’archéologue Anna Eirikh. Les travaux de fouille sont supervisés par le Dr. Hamoudi Khalaily et Shua Kisilevitz pour Israel Antiquities Authority.

Les archéologues ont découvert à l’intérieur de cet agencement lapidaire une structure de forme carrée, très probablement un autel, avec à proximité une cache pour des vaisselles sacrées. Parmi les nombreux objets rituels, on trouve des piédouches décorés, de la vaisselle en terre cuite, des fragments de calices, des figurines en terre cuite représentant des figures humaines et des animaux domestiques harnachés, tout ces objets avaient très certainement une fonction pour des cérémonies religieuses ou d’ordre cultuel.

Anna Eirikh explique que » les fouilles effectuées à Tel Motza ont permis d’apporter les preuves archéologiques de l’existences de temples et de domaines dans le Royaume de Judée en général antérieurs aux réformes religieuses ordonnées dans tout le Royaume. En effet, c’est à l’époque d’Ezéchiel et d’Isaïe que le judaïsme a fait fermer de nombreux sites consacrés afin de concentrer les pratiques rituelles exclusivement au Temple de Jérusalem. »

Les archéologues ont commencé de fouiller Tel Motza dès les années 90 en anticipation de l’éventuelle extension de l’autoroute. Ils estiment que ces ruines font partie de la ville de «Mozah» dont il est fait mention dans le Livre de Josué et appartenant aux territoires de la tribu de Benjamin en Judée ( Josué 18:26).

De grands silos ont été exhumées dans le secteur, ce qui laisse à penser que les réserves à grain de Jérusalem étaient stockées à Tel Motza. (5kms à vol d’oiseau)

Jerusalem Post

Illustration. Site archéologique de Tel Motza


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus