_______


De sa fourrure blonde et brune

Sort un parfum si doux, qu’un soir

J’en fus embaumé pour l’avoir

Caressé une fois, rien qu’une.


C’est l’esprit familier du lieu ;

Il juge, il préside, il inspire

Toutes choses dans son empire ;

Peut-être est-il fée, est-il Dieu ?


Quand mes yeux, vers ce chat que j’aime

Tirés comme par un aimant,

Se retournent docilement

Et que je regarde en moi-même,


Je vois avec étonnement

Le feu de ses prunelles pâles,

Clairs fanaux, vivantes opâles,

Qui me contemplent fixement.


Charles BAUDELAIRE. (1821-1867)

Les Fleurs du Mal, 1857.


Illustration. Théophile Alexandre STEILEN. Chat sur une balustrade. 1909. Lithographie. 1909. (48.9 x 58.5 cm);

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus