Réalisé en huit ans par Chris Jones, voici le grand frisson, « Le Passager ». Les éclairs zèbrent la nuit, le vent secoue les branches des arbres, terrorisé et seul dans un paysage désolé; notre héros s’abrite sous un parapluie de fortune. Accrochez-vous çà va tanguer !

Qui est-il ce « Passager », serait-ce ce personnage aux yeux exorbités, effrayé par un molosse qui le terrorise derrière une palissade et trouve refuge avec son poisson rouge dans un autocar, ou alors ce monstre fantastique sorti du pire des cauchemars et qui apparait à des moments bien particuliers…!

C’est du bon cinéma, un excellent film qui a récolté aux USA comme en Australie et en Europe de brillantes distinctions.

P-A L

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus