C’est presque au bout du monde

Ma barque vagabonde

Errante au gré de l’onde

M’y conduisit un jour

L’île est toute petite

Mais la fée qui l’habite

Gentiment nous invite

A en faire le tour


Youkali

C’est le pays de nos désirs

Youkali

C’est le bonheur, c’est le plaisir

Youkali

C’est la terre où l’on quitte tous les soucis

C’est, dans notre nuit, comme une éclaircie

L’étoile qu’on suit

C’est Youkali


Et la vie nous entraîne

Lassante, quotidienne

Mais la pauvre âme humaine

Cherchant partout l’oubli

A pour quitter la terre

Su trouver le mystère

Où nos rêves se terrent

En quelques Youkali….


Youkali

C’est le pays de nos désirs

Youkali

C’est le bonheur, c’est le plaisir

Youkali

C’est la terre où l’on quitte tous les soucis

C’est, dans notre nuit, comme une éclaircie

L’étoile qu’on suit

C’est Youkali, c’est Youkali, c’est Youkali.


Paroles de Roger Fernay, musique de Kurt Weill.


Illustration. Odilon Redon. Portrait bleu


ECOUTER VOIR

UTE LEMPER. Youkali. Habanera

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus