C’est sous le dôme des Grandes Écuries de Chantilly que se déroulera le jeudi 22 novembre, ce colloque consacré aux nouvelles technologies au service de l’art ancien.

Cet événement propose d’explorer les relations entre art et technologie dans le contexte particulier du musée. Il réunira historiens d’art, conservateurs, spécialistes internationaux du numérique, chercheurs et universitaires.

Sous l’égide de Marc Fumaroli de l’Académie Française, Président du Collège des conservateurs de Chantilly, ce colloque associera des intitutions tels Le Louvre, des artisans innovants tel Factum Arte, des designers tel Adrien Gardère, des artistes tels Mojmir Jezek et des intellectuels tels Jean Clair de l’Académie Française et Souren Melikian, critique d’art international au International Herald Tribune .

L’intégralité des débats sera diffusé en streaming par Dailymotion, partenaire de l’événement. Ce colloque entend être la première édition d’un événement récurrent, une biennale du numérique et de l’art ancien.

Le Château de Chantilly , tant par la richesse de ses collections que par sa spécificité (un musée immuable de part la volonté de son créateur le duc d’Aumale) se prête particulièrement bien à ces questionnements au carrefour de l’art ancien et du numérique.

À l’heure où de grands industriels du numérique investissent le champ du patrimoine, le moment semble particulièrement propice à démontrer comment la technologie est en mesure de servir la culture et non l’inverse.

La Fondation pour la sauvegarde et le développement du Domaine de Chantilly a déjà à son actif de nombruses réalisations dans le domaine du numérique : numérisation de sa collection de manuscrits, lancement d’applications mobiles lors d’expositions, participation au Google Art Project

Intervenants

Nadja Aksamija (Harvard Center for Renaissance Studies at Villa I Tatti, Florence), historienne de l’art et de l’architecture de la renaissance, a collaboré avec Factum Arte sur le projet de la Sala Bologna (Vatican)

Agnès Alfandari, travaille depuis quinze ans dans le secteur du multimédia culturel. Aujourd’hui directrice adjointe au Musée du Louvre, elle est en charge du développement numérique de l’établissement.: Internet, mobilité, dispositifs fixes dans les espaces muséographiques

Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut de France (Paris), ancien ministre et historien

Francesco Ceccarelli (Université de Bologne), historien de l’architecture, a collaboré avec Factum Arte sur le projet de la Sal Bologna (Vatican) et de l’église de St Petronio

Jean Clair, Académicien, et historien d’art (Paris), conservateur et critique d’art

Marc Fumaroli, Académicien

Adrien Gardère, muséographe (Paris) designer et muséographe du Louvre Lens, du Musée d’Art islamique du Caire, et du futur Musée de l’Aga Khan de Toronto

Mojnir Jezek, video-artiste (Rome), est l’auteur de la mise en film de la fameuse sculpture du Bernin «Apollo & Daphne reloaded in 4th dimension»

Adam Lowe, Directeur de Factum Arte, laboratoire international fondé à Madrid. Il a réalisé des reproductions numériques des oeuvres anciennes égyptiennes ou de le Renaissance italienne (Raphaël,Veronese,Caravaggio, Piranesi…)Il est la parfait incarnation du« State of the Art»

Video Makers français

: Mathilde Béjanin,Luc de Dampierre, Hubert Naudeix, Jean-Michell Sanchez, Charles-Evrard Tchekhoff

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus