Un chimpanzé soumis à un thérapeute qui lui fait subir comme une torture un conditionnement psychique en vue d’une mission spatiale ( net clin d’oeil à Stanley Kubrick et «Orange Mécanique», casque pour électro chocs, et moniteurs video pour mise en condition avec en prime un fond musical symphonique, la séquence est en noir et blanc.

La deuxième séquence en couleur cette fois , où tel un terrien arrivant sur une autre planète (Toujours Kubrick mais avec cette fois «2001 L’Odyssée de l’espace») notre chimpanzé atterrissant en pleine forêt vierge, habillé comme un astronaute et sortant de sa capsule spatiale retrouve la réalité et le contact on ne peut plus accueillant et direct avec ses congénères. Il ne pourra pas y résister.

A défaut de Q.I , si l on supprime la première lettre, que reste -t-il ? Charmant petit conte philosophique…

Le tout est drôle, amusant, alerte, fin, plein d’humour et rondement mené

P-A L

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus