Sept toiles, dont des œuvres de Picasso, Matisse, Monet et Gauguin, ont été volées dans la nuit de lundi 15 au mardi 16 octobre dans le musée Kunsthal de Rotterdam, a annoncé la police néerlandaise. La télévision publique néerlandaise a montré des images d’experts des forces de l’ordre à la recherche d’empreintes digitales sur les portes extérieures de la galerie d’art qui ne possède pas de collection permanente mais qui expose les œuvres de plusieurs fondations.

« Mardi matin, sept œuvres d’art ont été dérobées au musée Kunsthal à Rotterdam. En accord avec les propriétaires, la police peut maintenant publier leurs photos, » selon un communiqué accompagné des photos des toiles. Dans un premier temps, la police avait refusé d’identifier les tableaux.
Pour fêter les vingt ans de l’établissement, il exposait les 150 toiles de la collection de la Fondation Triton, d’une valeur « de millions et de millions de dollars », selon la chaîne de télévision NOS. Cependant les tableaux volés sont si célèbres qu’il devrait être difficile d’obtenir au marché noir une somme proche de leur valeur réelle, a ajouté NOS.

Les œuvres dérobées sont la Tête d’Arlequin de Pablo Picasso, La Liseuse en Blanc et Jaune d’Henri Matisse, le Waterloo Bridge et le Charing Cross Bridge de Londres signés Claude Monet et Femme devant une fenêtre ouverte , dite la fiancée de Paul Gauguin. Dans le butin se trouvent également Autoportrait de Meyer de Haan et Woman with Eyes Closed de Lucian Freud.


ÉCOUTER VOIR

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus